Batteries explosives : après Samsung, c’est le tour d’Apple ?

Batteries explosives : après Samsung, c’est le tour d’Apple ?

Tout le monde garde en mémoire le fiasco du lancement du Galaxy Note 7 de Samsung, dont les batteries s’étaient révélées dangereuses, suite à des incendies ou des explosions. Apple et la communauté des fans de la marque à la pomme en avaient d’ailleurs profité pour tacler son concurrent, en se moquant ouvertement de Samsung. Apple souffre t-il aussi d’un problème majeur sur ses batteries ? Bien mal leur en a pris, car seulement quelques mois plus tard, Apple semble confronté à un problème similaire. La version « Plus « de la gamme iPhone 6 se retrouve sur le devant de la scène pour des dysfonctionnements de sa batterie. Au départ, c’est principalement en Chine que l’on pouvait noter un problème de batteries, qui s’éteignaient en passant sous les 60%. La CCA (China Consumer Association) avait obligé la marque à la pomme à fournir des explications et à trouver une solution pour les consommateurs concernés. Après quelques semaines, la marque s’était décidée à lancer un vaste programme d’échange de batteries, en expliquant : « il ne s’agit pas un problème de sécurité et cela ne concerne que les appareils (modèles iPhone 6) dans une gamme de numéros de série limitée qui ont été fabriqués entre septembre et octobre 2015 ». Une batterie qui prend feu en plein cours dans une école américaine Sauf que depuis les choses semblent avoir changé, suite à des premiers cas de batteries ayant pris feu sur le sol américain. Une vidéo prise dans une école fait d’ailleurs le buzz et a été largement relayée dans la presse. Apple est d’ailleurs entré en contact avec son auteur pour tenter de comprendre cet incident. La firme de Cupertino se retrouverait-elle également confrontée à un BatteryGate, comme son concurrent Samsung ? Espérons pour la marque que non, car on connait les conséquences pour Samsung de ces déboires techniques, qui se sont chiffrés en dizaine de milliards de dollars, avec une perte de confiance pour les utilisateurs et une image de marque écornée. Ces soucis de batteries causent déjà un problème de taille pour Apple qui se retrouve désormais à subir des problèmes de ravitaillement et certains sites évoquent même des délais d’attente d’une à deux semaines pour obtenir certaines batteries. Iphone 6 plus catches fire after breaking @Apple @WORLDSTAR pic.twitter.com/AA3TpjNOEC — nash (@nashwest2) November 30, 2016

Montres connectées : Fitbit pourrait s’offrir Pebble

Montres connectées : Fitbit pourrait s’offrir Pebble

Dans un marché des montres connectées devenu très difficile, qui connait ces derniers mois un fort recul en termes de ventes, Pebble pourrait bien devenir la première victime. L’entreprise canadienne, qui avait fait connaitre ses produits via des campagnes de financement participatif particulièrement réussies, pourrait accepter l’offre de rachat de Fitbit. Pebble est en difficulté sur un marché difficile Pebble avait connu le succès avec ses premières montres connectées. A chaque lancement d’un nouveau produit sur le site de crowfunding Kickstarter, la start-up battait des records. En 2015, avec la Pebble Time, Pebble avait réussi à récolter plus de 18 millions de dollars. Cependant cette même année a vu l’arrivée des smartwatch d’Apple, de Samsung ou encore Garmin. La marque souffre de cette concurrence sur un marché qui en plus s’effondre. En difficulté financière, Pebble s’était séparé de 25% de ses effectifs, soit une quarantaine d’employés, au mois de mars 2016. Selon le cabinet IDC, la marque canadienne n’aurait écoulé que 100.000 de ses montres au troisième trimestre 2016. Durant cette même période, les ventes de montres connectées se sont effondrées avec un recul de 51,6% par rapport à la même période l’an dernier. Dans ce contexte, Pebble pourrait bien accepter l’offre de Fitbit. Une offre bien dérisoire au vu de la gloire passée Selon différentes sources, Fitbit, le leader en matière de bracelets trackers d’activité, serait prêt à racheter Pebble pour une somme avoisinant les 40 millions de dollars. C’est bien peu. Il y a un an et demi, Citizen avait offert à Pebble 740 millions de dollars, Le fabricant canadien avait refusé. Fitbit mettrait ainsi la main sur différents brevets. C’est notamment le système d’exploitation maison de Pebble qui intéresse l’entreprise américaine. Elle n’aurait pas l’intention de conserver la marque ni la gamme de produits de la start-up canadienne. Source : lesechos.fr
Crédits Photos : Pebble Press Kit

Withings : la montre connectée Activité Steel à -40%

Withings : la montre connectée Activité Steel à -40%

On aimerait croire que cette promotion sur la très design Activité Steel est un pur hasard, mais l’on ne croit pas au hasard sur Begeek. Withings dévoilait ce weekend lors du salon IFA 2016 son nouveau modèle de montre connecté, la Steel HR, et ce prix plus doux sur un modèle moins récent fait donc sens (et est bienvenu). Design et performante Après les modèles Activité, le haut de gamme de la marque vendue 390 euros et la Pop dotée de matériaux moins nobles monayée à 149 euros, la Withings Activité Steel était dévoilée au prix intermédiaire de 169€. Elle embarque un boitier composé d’acier inoxydable et des aiguilles chromées qui tranchent avec le noir du cadran et du bracelet en silicone. Pas de mouvement suisse ici ni de vitre en saphir contrairement au modèle « Activité », mais Withings n’a pas fait l’impasse sur le volet technologique de sa dernière montre connectée. Le double cadran vous permet bien entendu de connaître l’heure, mais également de savoir ou vous en êtes dans votre objectif quotidien grâce à l’aiguille qui affiche le pourcentage actuel effectué (par défaut, la montre fixe un cap de 10 000 pas par jour). Une app compagnon pour suivre ses efforts Comme ses grandes sœurs, la Withings Activité Steel prend tout son sens lorsqu’on la connecte à l’application Health Mate (sur iOS et Android). Vous pourrez alors suivre plus efficacement vos activités (marche, course ou natation, grâce à son étanchéité jusqu’à 50 m) ainsi que les calories brûlées. Vous pourrez également mesurer la qualité de votre sommeil et vous réveiller en douceur grâce à son alarme vibrante. Niveau batterie, l’absence d’écran numérique très énergivore permet au constructeur d’annoncer une autonomie de 8 mois avec une simple pile de montre classique. Lancée à 169€, elle est aujourd’hui disponible à 99€, une baisse de prix inédite jusqu’au Black Friday. Profiter de cette offre Crédits Photos : Withings.com