Préparez-vous à observer une Super Lune ce 1er janvier

Préparez-vous à observer une Super Lune ce 1er janvier

C’est le 1er janvier prochain, mais aussi le 31 janvier 2018, que l’on devrait voir apparaître une super Lune, ce moment où la Lune est la plus proche de la Terre. Des moments appréciables pour qui veut admirer le ciel dans toute sa splendeur.Le mois de janvier promet à lui tout seul deux super Lunes. Même s’il ne s’agit pas du phénomène du siècle, ce qui se produit donne plus d’éclat à la lune et plus de grandeur dans le ciel. Comment cela est-il possible ? Il faut que deux conditions soient réunies pour parler de super Lune : d’une part que la Lune soit pleine et haute, d’autre part qu’elle soit suffisamment proche de la Terre.Une super Lune prévue pour ce 1er janvier 2018Avec des termes plus scientifiques, cela veut dire que la Lune est proche de son périgée sur son orbite elliptique. Pour ceux qui ne le savent pas, le périgée constitue le point de l’orbite lunaire qui se situe le plus proche de la Terre.Et selon l’Observatoire de Paris, même s’il ne s’agit pas d’un événement en soit, « on admet tacitement que la distance de l’astre [en l’occurrence la Lune] à la Terre doit être inférieure à 356 600 km » pour qu’il y ait une super Lune.Une super Lune prévue le 1er janvier 2018, mais pas seulement…Ce phénomène aura bien lieu le 1er janvier au soir, puisque la distance sera de seulement 356.564 kms entre la Terre et la Lune. La précédente super Lune avait eu lieu le 03 décembre dernier. Mais celle du 1er janvier sera plus proche, ce qui promet une très belle Lune si le ciel est dégagé.Et la prochaine super Lune aussi proche se déroulera selon toute vraisemblance le 25 novembre 2034, pas pour tout de suite donc ! C’est durant ces occasions que la Lune apparaît bien plus volumineuse et brillante, parfois jusqu’à 30%.On vous donne donc rendez-vous en France le 1er janvier à 21h24 pour observer cette super Lune dans toute sa splendeur. Pour cela, il est préférable de s’équiper avec des jumelles ou un télescope. Et si vous ratez cette première super Lune de l’année, vous pouvez toujours vous consoler avec celle du 31 janvier 2018. C’est en effet, un hasard de calendrier qui aura voulu que l’on commence et termine le premier mois de l’année avec une Super Lune !Enfin presque pour cette seconde date, car si l’on joue les tatillons par rapport à la définition de l’Observatoire de Paris, indiquée plus haut, la seconde Super Lune sera à une distance de 357.492 km, juste un peu trop pour se faire nommer de la sorte…

La nouvelle voix de Google Assistant n’a plus rien d’artificiel

La nouvelle voix de Google Assistant n’a plus rien d’artificiel

Le prochain système de synthèse vocale de Google promet d’imiter la voix humaine à la perfection.C’est un gag assez récurrent sur Internet et notamment sur YouTube : faire lire une phrase par un système de synthèse vocale pour lui donner un ton robotique qui peut vite devenir hilarant en fonction des mots prononcés.En effet, jusqu’à maintenant, si les voix artificielles se sont considérablement améliorées au fil du temps, il faut bien avouer qu’elles sont reconnaissables dès les premières syllabes, ce qui casse un peu le charme. Une situation qui pourrait bientôt devenir de l’histoire ancienne grâce à Google qui vient de dévoiler son nouveau moteur de synthèse vocale qui imite la voix humaine à la perfection.Capter les subtilités de la voixCette nouvelle technologie de la firme de Mountain View a été détaillée dans une recherche de la Cornell University. Baptisée Tacotron 2, cette voix artificielle a fait un bond en avant considérable par rapport à ce qui existe aujourd’hui.En utilisant deux systèmes de neurones artificiels qui transforment le texte en spectrogramme audio et décryptent ce dernier pour produire un fichier son, Tacotron 2 peut détecter les variations de voix à apporter lorsqu’une phrase comprend de la ponctuation par exemple. Le système ne se laisse plus surprendre par des homonymes ou des lettres muettes.Des extraits sonores bluffantsPour nous convaincre de la qualité de sa technologie, Google a publié quelques fichiers qui permettent de comparer des phrases lues par Tacotron 2 avec les mêmes, mais lues cette fois par une voix humaine.Le résultat est incroyable puisqu’il est impossible de dire qui est qui à l’oreille. Il faut dire que le nouveau codec développé par Google permet à la voix artificielle d’obtenir une note de 4,53 à l’exercice qui permet de juger de la qualité de restitution, là où la voix humaine obtient 4,58.Pour le moment, le système est exclusivement réservé à la langue anglaise et avec une voix de femme. Nul doute que la situation devrait rapidement évoluer pour retrouver Tacotron 2 dans les appareils de la firme de Mountain View dans les années à venir.

Découverte du plus vieux trou noir de l’univers

Découverte du plus vieux trou noir de l’univers

Plusieurs scientifiques ont fait une nouvelle découverte dans l’univers, à savoir un énorme trou noir. En effet, celui-ci est beaucoup plus massif que le soleil, et il s’avère aussi ancien que les débuts de la création de l’univers.Une équipe d’astronomes a donc fait une belle découverte : celle d’un trou noir qui n’avait jamais été identifié par le passé, notamment du fait de son éloignement. Cela devrait aussi renouveler la recherche en la matière, comme l’indique d’ailleurs le chercheur, Eduardo Bañadosn.Découverte d’un très ancien trou noir dans l’universCelui-ci affirme que « rassembler toute cette masse en moins de 690 millions d’années est un énorme défi pour les théories de la croissance du trou noir supermassif ». Cette découverte devrait ainsi permettre de mieux comprendre la genèse de l’univers, assimilée à une « soupe primordiale » après le Big Bang.A ce moment-là, l’univers était un élément chaud, qui s’est progressivement refroidi, permettant ainsi la constitution de protons et de neutrons au sein des atomes d’hydrogène ionisés. Ceux-ci ont à leur tour attiré des électrons, ce qui a permis au final à la lumière de pouvoir se déplacer au sein de l’univers et aux briques essentielles de s’assembler.Ce trou noir pourrait apporter des éléments de réponse sur la création de l’universUne autre étape clé est ensuite survenue, liée à l’apparition des premières étoiles, qui a eu un impact sur l’action de l’hydrogène neutre. C’est ainsi que l’hydrogène s’est « réionisé », et que l’univers a été scindé en protons et électrons. Cette étape a été finalisée environ un milliard d’années après le Big Bang.Toutefois, beaucoup d’inconnues demeurent concernant cette étape de la constitution de l’univers, comme l’explique le chercheur : « la réionisation a été la dernière transition majeure de l’Univers, et c’est l’une des frontières actuelles de l’astrophysique ». Le trou noir découvert pourrait bien amener des éléments de réponse au sujet de la date de la « réionisation » de l’Univers.En effet, l’hypothèse que cette étape ait eue lieu plus tard que ce que les chercheurs estimaient est une hypothèse à débattre. L’autre théorie possible est que ce trou noir soit simplement un précoce. Les recherches menées à l’avenir devraient permettre d’en savoir plus.

Conquête de Mars: Boeing veut doubler SpaceX

Conquête de Mars: Boeing veut doubler SpaceX

La conquête de la planète Mars semble être devenue une obsession, de plus en plus de grandes entreprises qui se lancent dans des projets fous. Cette fois, c’est Boeing qui veut toucher la planète rouge en premier.En effet, comme on peut le voir dans un tweet publié par Dennis Muilenburg, PDG du géant de l’aéronautique et de l’aérospatiale Boeing, l’entreprise veut doubler SpaceX et se rendre sur la planète rouge avant Elon Musk. Un défi de taille car SpaceX annonçait déjà des délais très courts avec prés de 10 ans d’avance sur la NASA par exemple.Boeing veut doubler SpaceX vers MarsEn direct d’une interview sur CNBC, le PDG répondait à la question: « qui mettra le premier un homme sur Mars » ? « Au bout du compte, nous irons sur Mars, et je pense fermement que la première personne qui foulera le sol de la Planète Mars se sera rendu là-bas à bord d’une fusée Boeing ».Boeing mise beaucoup sur son partenariat avec la NASA pour concevoir la première porte spatiale. En effet, les deux partenaires travaillent sur la mise au point du projet de « Deep Space Gateway », une station spatiale que serait mise en orbite avec comme objectif de servir de plateforme d’acheminement du matériel et des hommes, en vue d’embarquer dans des fusées Orion qui ne décolleraient plus de la Terre, mais partiraient de cette station. Une vision assez différente de SpaceX qui compte utiliser des fusées réutilisables pour faire des allers-retours entre la Terre et l’espace.Les tests de la super fusée Orion doivent intervenir courant 2019, il sera donc très facile de constater si Boeing et la Nasa pourront respecter un calendrier serré où si SpaceX conservera son avance.Évidemment, le fondateur de Tesla et de SpaceX a répondu au PDG de Boeing sur Twitter avec un brin de provocation et un simple, « Do it… (“fais-le”)». Le calendrier actuel de SpaceX prévoit une première mission inauguratrice vers Mars, en 2024. Boeing CEO: We’re Going to Beat Elon Musk to Mars https://t.co/mmaqd9avsV pic.twitter.com/XlbP82gh3w— Fortune Tech (@FortuneTech) December 7, 2017