Le wifi gratuit enfin disponible dans les TGV

Le wifi gratuit enfin disponible dans les TGV

La troisième tentative sera-t-elle la bonne ? La SNCF tente à nouveau dee fournir aux voyageurs un accès à Internet dans les trains. Le système, pour l’instant uniquement déployé sur les trains entre Paris et Lyon, devrait être disponible dans la plupart des TGV dans les prochaines années.  Si on peut regretter que l’usage que l’on peut faire d’Internet dépende du prix du billet, la qualité semble être au rendez-vous. Le TGV Paris-Lyon pour commencer   C’est un grand pas qui semble enfin accompli. Réclamé depuis de nombreuses années y compris par Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat au numérique, le Wifi est enfin accessible dans les trains. Une seule ligne pour l’instant mais le reste du réseau devrait être couvert assez rapidement. Une nouveauté possible grâce à l’installation d’antennes près des voies. La SNCF a aussi planché avec Orange sur un système permettant de distribuer de manière efficace le Wifi à travers les rames. Pourquoi avoir choisi la ligne Paris-Lyon pour lancer le programme ? « Au-delà du fait que la connectivité est désormais la première demande de nos clients, la ligne Paris-Lyon est la plus fréquentée du réseau, et un tiers des passagers sont des professionnels en déplacement, ce qui explique notre choix » explique Rachel Picard, la directrice générale de voyage-sncf. Une consommation qui dépend du prix du billet   Le principal bémol pour l’instant semble être la différenciation effectuée entre les passagers de première et de seconde classe. L’enveloppe de données utilisables sur le trajet pourra ainsi varier de 250 Mo jusqu’à 1 Giga. Par ailleurs, seuls les usagers de première classe auront le droit au streaming et au téléchargement. Le service est amené à évoluer grâce à un portail lancé en beta en collaboration avec les usagers. Pour l’instant on peut y trouver des informations sur la qualité du réseau, le nombre d’usagers connectés ou encore commander des produits à la voiture bar. L’objectif de la SNCF est de couvrir 90% des passagers d’ici 2020. Les TGV donneront accès au Wifi et à la 4G et les trains classiques à la 3G/4G. Source : Zdnet
Crédits Photos : InkFlo Pixabay

DJI, Parrot, Akaso : notre sélection de Drones pour un Noël aérien

DJI, Parrot, Akaso : notre sélection de Drones pour un Noël aérien

Les drones sont devenus en quelques années un marché florissant, explosant plus particulièrement cette année 2016 grâce aux usages professionnels dont se réclament certains d’entre eux, plus haut de gamme. On trouve des drones dans toutes les gammes de prix, de tailles et de variantes, aussi chacun peut s’amuser avec sans avoir à dépenser des mille et des cents. Avant de faire décoller votre drone pour la première fois, nous vous conseillons fortement de lire les 10 règles définies par le Ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie (un document disponible ici). Goolsky JJRC H36 Avec sa toute petite taille et son tout petit prix, le Goolsky JJRC H36 a le nom le moins sexy de tous les drones du secteur mais est idéal pour une première prise en main d’un petit appareil volant télécommandé. Comme d’autres drones plus coûteux, il possède quelques lumières LED pour le faire voler dans l’obscurité. Il se pilote à partir d’une petite manette en 2.4 GHz, qui évite le parasitage des fréquences. Celle-ci permet également de régler la vitesse de déplacement du drone, afin de le faire voler en intérieur — les vols en extérieur étant fortement règlementés. Un petit drone compact et fun sous la barre des trente euros, c’est donc possible. Disponible ici Akaso K88 Petit et efficace, l’Akaso K88 n’est pas vraiment un drone mais un quadcopter, mais il a le mérite de s’en sortir aussi bien que ses compères en vol grâce notamment à des gyros à 6 axes qui lui permettent d’avoir une grande stabilité, même face au vent. Malgré sa construction plutôt légère en polyester, les hélices sont elles en plastique et conservent donc en sécurité la partie la plus importante de l’engin. L’Akaso K88 est éclairé par des LED disposées tout autour du drone qui permettent de ne pas le perdre de vue la nuit. Grâce à la télécommande fournie et aux boutons pré-programmés, le drone peut effectuer des figures. On mentionnera pour finir l’appareil photo-caméra HD intégré pour prendre des photos en vol — peut-être pas d’excellente qualité, mais suffisamment satisfaisant. Disponible ici DJI Phantom 3 Professional Si l’entreprise chinoise annonçait en mars son Phantom 4, la gamme précédente des Phantom 3 n’est pas de la rigolade non plus : certes, elle ne possède pas la nouvelle technologie de suivi de cible et d’esquive des obstacles, mais elle représente le haut du panier de sa catégorie. Le Phantom 3, proposé aujourd’hui offre une excellente stabilité en vol et une excellente stabilité de l’image, que DJI vante comme « digne des films de cinéma » — la marque semble même séduire certains studios du 7ème art. En liant son smartphone au drone, il est possible de visionner en temps réel et en 720p ce que la caméra filme en 2.7K HD et prend en photo en 12MP avec la caméra aérienne intégrée. Lancé 1399 euros, le Phantom 3 est aujourd’hui proposé à 779€ « seulement » sur Amazon, une réduction monstre de 44%. Profiter de cette offre DJI Phantom 3 Standard Également pilotable depuis son smartphone, le DJI Phantom 3 Standard ne possède pas toutes les qualités de son aîné mais permet tout de même de proposer des résultats professionnels avec une vitesse ascensionnelle de 5 mètres par secondes et une vitesse de déplacement horizontal de 16 mètres par secondes (sans vent). Le Phantom 3 Standard a une altitude de vol maximum de 6000m, ce qui vous permettra de profiter du drone même en haute altitude. Comme souvent sur les drones, il pèche par son autonomie, d’environ 25 minutes, mais se rattrape par la qualité des vidéos capturées : en 2.7K à 30 IPS, en FullHD (1920 x 1080) à 24/25/30 IPS et en HD (1280 x 720) jusqu’à 60 images par seconde. Disponible ici Parrot BeBop + SkyController pour Smartphone et Tablette On change de catégorie avec le drone Parrot BeBop et son SkyController ergonomique. Équipé d’une caméra Full HD avec angle de vision à 180°, le drone offre une excellente stabilité de vol et d’images grâce à une stabilisation numérique sur 3 axes et un streaming vidéo direct depuis sa caméra jusqu’à votre tablette/smartphone afin d’avoir un retour direct sur les images captées. Disponible ici Aile volante Parrot Disco FPV + Skycontroller 2 WiFi + lunettes FPV Un design tranchant avec tous les drones du marché, l’aile Parrot Disco FPV ressemble au F-117 Nighthawk de l’avion militaire américaine. Conçu comme une expérience VR, il est possible de visionner les images que capture la caméra frontale en 1080p sur les lunettes fournies avec. L’aile volante annonce une vitesse de pointe de 80 Km/h grâce à son design aérodynamique, et une autonomie de 45 minutes. Le Parrot Disco FPV est livré avec le SkyController 2, manette-télécommande qui permet de manipuler le drone avec aise même à haute vitesse. Disponible ici

Bons plans : toutes les offres pour ne rien rater

Bons plans : toutes les offres pour ne rien rater

Les meilleures offres Une batterie avec de la puissance à revendre, la Jackery Titan cumule un impressionnant 20 100mAh et promet de recharger un smartphone tel qu’un iPhone entre 8 et 10 fois, et ce grâce à ses deux sorties de 3.4A. Deux sorties qui permettent également de recharger un autre appareil compatible en même temps, tel qu’une tablette. La marque se targue d’utiliser une batterie Super Li-ion similaire à celle utilisée sur les véhicules électriques Tesla. Batterie externe Jackery Titan — 60€ 22€ sur Amazon La Xbox One S est proposée en modèle 500 Go avec FIFA 17 et une seconde manette pour le prix de la console nue. Le pack comprend le jeu complet FIFA 17 (en téléchargement), 3 joueurs de légende, un pack de joueurs rares et un essai de 14 jours au Xbox Live Gold. Un prix en grosse réduction par rapport au mois précédent. Pack Xbox One S 500 Go + FIFA 17 + 2ème manette — 249€ sur Amazon Casque haut de gamme avec une surface tactile, une réduction de bruit devenue référence du marché et un chargeur à induction, le tout contrôlable par une app, le Parrot Zik 3 est l’un des meilleurs casques dans sa gamme de prix. En réduction, ça devient un véritable bon plan. Casque Parrot Zik 3 — 349€ 228€ sur Amazon High-Tech microSDHC SanDisk Ultra 64 Go (Classe 10) — 25€ 17€ sur Amazon Clé USB SanDisk iXpand 32 Go pour iPhone (Port Lightning) — 69€ 39€ sur Amazon Casque audio Sennheiser HD598SE Edition Spéciale — 229€ 99€ sur Amazon Enceinte Ultimate Ears Megaboom — 299€ 149€ sur Amazon Action cam TecTecTec! XPRO4 — 349€ 249€ sur Amazon Kit d’accessoires pour GoPro — 49€ 21€ sur Amazon Répéteur Universel Wifi-N NetGear WN3100RP-100FRS — 39€ 27€ sur Amazon Jeux vidéo Pack Xbox One S 1 To + 2ème manette + Gears of War 4 + Battlefield 1 — 331€ chez Fnac Mobile Forfait 20 Go + Appels/SMS/MMS illimités — 3,99€ chez B&YOU PriceMinister C’est les PriceDays sur PriceMinister ce lundi et à cette occasion le revendeur propose jusqu’à 15% remboursés sur tout les achats du site, de quoi s’adapter à tous les paniers surtout en cette période de fin d’année. L’offre est valable pour toute inscription au PriceClub, qui permet en outre de bénéficier de 5% remboursé en permanence sur tout le site. Dji Phantom 3 Advanced à 704€ grâce le coupon DIGI30700, avec 140€ remboursés  en Superpoints Chaines Hi-Fi Yamaha ISX-803 à 390€, avec 59€ remboursés en Superpoints Asus Zenfone 2 16Go à 144€, avec 21€ remboursés en Superpoints Apple iPhone 7 32 Go (Noir) à 670€, avec 73€ remboursés en Superpoints Pour tirer parti des PriceDays, rendez-vous sur PriceMinister et inscrivez-vous au PriceClub avant de valider votre panier. En plus de cela PriceMinister vous remboursera 5% dans les jours suivants votre chaque achat directement sur votre compte. Profitez-en, attention ces offres sont valables jusqu’à ce soir 23h59 uniquement.

Google Chrome planifie la mise à mort du Flash

Google Chrome planifie la mise à mort du Flash

Le Flash serait ainsi en train de vivre ses dernières heures au sein de Google Chrome. Comme l’a expliqué la firme de Mountain View, le déploiement de la version stable de Chrome 56 serait l’occasion pour tirer un trait sur la solution d’Adobe, plus de 20 ans après le lancement de sa toute première mouture. Flash, une fin prévisible Petit à petit, le Flash se prépare à la retraite. Deux décennies après son lancement, la technologie devrait également être exclue du navigateur phare de Google, qui lui préfère, et c’est on ne peut plus logique, le HTML 5. Testée sur Chrome 55, la mise en avant prioritaire du HTML 5 au dépit du Flash sera donc implantée par défaut sur la prochaine version majeure de Chrome, dont la sortie est actuellement prévue pour le mois de février 2017. En parralèle à cela, il a été confirmé que tous les sites web utilisant Flash devront l’an prochain demander l’autorisation des visiteurs pour activer la technologie. Concernant seulement 1% des sites au début de l’année 2017, cette obligation touchera près de 100% du web d’ici le mois d’octobre de la même année, quand bien même les mastodontes que sont Facebook, YouTube, Amazon et quelques autres seront temporairement épargnés par cette contrainte. Le HTML 5, le futur tout simplement ? Plus rapide, plus léger également que son « concurrent » Flash, le HTML 5 a aussi eu gain de cause sur le Firefox de Mozilla, le Safari d’Apple et même sur le Edge de Microsoft. A croire que le sort du Flash sera définitivement scellé dans le cours de l’année 2017 ? Crédits Photos : Adobe

Parrot Zik 3 : le casque haut de gamme en réduction

Parrot Zik 3 : le casque haut de gamme en réduction

Parrot lançait cette année la version 3.0 de son fameux casque Zik, destiné à un segment haut de gamme. On retrouve sur ce casque ce qui a fait le succès de la marque : un design par Starck, une technologie Bluetooth à la pointe et, surtout, un détecteur de proximité qui joue la musique quand vous enfilez le casque sur la tête et la pause lorsque vous le retirer. Le Parrot Zik 3 est doté d’un panneau de commande tactile capacitatif sur l’oreille droite qui permet de piloter les fonctions audio : piste suivante, piste précédente, augmenter/baisser le volume, tout se contrôle à l’aide d’un glissement de doigt vertical ou horizontal. Pensé comme un casque urbain, le Zik 3 est conçu pour les environnements bruyants et possède une fonction d’annulation du bruit ambiant, exemplaire dans le secteur, isolant le porteur des bruits extérieurs. Une fonction « Street Mode » permet quant à elle de diffuser la musique sans s’isoler de l’environnement extérieur. L’application Parrot Audio Suite permet de modifier l’égaliseur pour une reproduction personnalisée du son Loin de bouder les câbles, le Zik 3 accepte également une connexion filaire via un port jack 3.5mm, ce qui permet d’écouter sa musique lorsque la batterie s’épuise au-delà des 18 heures d’autonomie (en mode d’avion). Il peut aussi se connecter avec un téléphone grâce au NFC en une pression sur l’oreillette gauche pour passer des appels en mode mains libres. Son avantage face à l’ancien modèle est de pouvoir se recharger sans fil grâce au chargeur à induction fourni et de posséder un convertisseur audio numérique intégré pouvant prendre en charge les formats lossless jusqu’au 192kHz/24 bits. Pour terminer, une application Android, iOS et Windows Phone, Parrot Audio Suit, permet de personnaliser le son grâce à un égaliseur et différentes effets de salle. Lancé à 349€, il est aujourd’hui disponible à 228€ pour les membres Premium. Le premium est en essai gratuit pendant 1 mois. Profiter de cette offre

Jackery Titan: une batterie externe de 20100mAh à 23 euros

Jackery Titan: une batterie externe de 20100mAh à 23 euros

Une batterie avec de la puissance à revendre, la Jackery Titan cumule un impressionnant 20 100mAh. De quoi recharger 8 fois son smartphone Une batterie de 20 100 mAh, il faut tout de même le mentionner, ça reste un bel exploit dans ce format compact. La Jackery Titan promet tout de même de recharger un smartphone tel qu’un iPhone entre 8 et 10 fois, et ce grâce à ses deux sorties de 3.4A. Deux sorties qui permettent également de recharger un autre appareil compatible en même temps, tel qu’une tablette. Allant plus loin dans la vantardise, la marque se targue d’utiliser une batterie Super Li-ion et polymères de Panasonic similaire à celle utilisée sur les véhicules électriques Tesla. Avec une note de 4.4/5 pour 64 commentaires, on est tenté de croire que c’est une excellente batterie externe. Elle est proposée à 22€99 au lieu de 60€99 toute la journée sur Amazon. Profiter de cette offre

Quelques secondes suffisent pour pirater une carte bleue

Quelques secondes suffisent pour pirater une carte bleue

Payer ses achats sur Internet avec sa carte bleue est devenu un geste banal. En France, cette année les sites de commerce en ligne dépasseraient le nombre de 200.000. Cependant, quid de la sécurité de ces achats ? Des chercheurs de l’Université de Newcastle ont mis au point un système permettant de récupérer le numéro de carte, la date de validité ainsi que le cryptogramme visuel (CCV) en moins de 10 secondes. Les cartes bleues trop faciles à pirater ? Lorsque que l’on veut régler un achat sur un site de e-commerce avec sa carte bleue, il faut généralement renseigner le numéro de la carte, la date de validité et le cryptogramme, les trois chiffres situés sur le dos de la carte. Cependant, ces informations pourraient être aisément récupérées par une personne malintentionnée équipée d’un ordinateur connecté à Internet. Des chercheurs britanniques en ont fait la démonstration et il ne leur a fallu que quelques secondes pour dérober ces informations. Les experts en sécurité ont utilisé la méthode dite de « Distributed Guessing Attack ». Ils ont d’abord besoin d’un numéro de carte, qui peut être « acheté » sur Internet. Des numéros récupérés suite à un piratage. Les pirates utilisent ensuite un bot qui va interroger des sites de e-commerce afin de tester différentes combinaisons. Il suffit d’une soixantaine d’essais pour trouver la date de validité. Quant au code CCV, au bout de 1000 tentatives maximum, il est trouvé. L’opération ne dure que quelques secondes et voilà nos pirates en possession de toutes les informations nécessaires pour effectuer des achats frauduleux. La société Visa se veut toutefois rassurante Visa n’a pas tardé à s’exprimer sur le sujet. La société en charge de sécuriser les procédés bancaires a ainsi déclaré que les chercheurs n’avaient « pas pris en compte les multiples niveaux de protection existant contre la fraude ». Elle affirme en outre  « travailler en étroite relation avec les émetteurs de carte et les distributeurs pour rendre très difficile l’obtention et l’utilisation illégale des données des cartes bancaires ». Elle veut enfin rassurer les consommateurs en leur rappelant que  « si leur numéro de carte est utilisé de manière frauduleuse, ils sont exemptés de toute responsabilité ». Source : 20minutes.fr

Un premier radar de passage piéton arrive en France

Un premier radar de passage piéton arrive en France

La technologie est au service des hommes, mais ne fait pas toujours que des heureux car on entend déjà des personnes bougonner devant leur écran, en découvrant qu’un nouveau radar arrive en France. Après le lancement des radars de Stop, cette fois c’est le radar de passage piéton et il ne verbalisera pas les piétons qui passent au rouge, mais bien les automobilistes qui ne cèdent pas le passage lorsqu’un piéton est déjà engagé. Comment fonctionne ce nouveau radar ? Pour le moment, le premier radar en fonctionnement est installé dans le sud-est de la France et sert à expérimenter et à améliorer le processus de matérialisation de l’infraction. Pas de danger de recevoir une amende dans la boîte aux lettres. En revanche, début janvier, le premier radar de passage piéton sera en fonctionnement et c’est la ville de Calais qui inaugurera ce nouveau dispositif. Son fonctionnement est assez simple, mais différent des autres types de radars présents en France. Dans le cas du radar piéton, ce n’est pas une photo qui matérialisera l’infraction, mais une courte vidéo. Le radar de passage piéton est donc un mix entre un radar et une caméra de vidéo de surveillance, d’ailleurs si vous voulez en savoir plus nous vous recommandons ce tweet du célèbre journal AutoPlus. Scoop Auto Plus: voici le radar de passage piéton! https://t.co/vpFEUEfosM pic.twitter.com/uexSqHkSBQ — AutoPlus (@AutoPlusMag) December 8, 2016 Lorsqu’un piéton franchira en premier une ligne virtuelle dans le champ de vision du radar et qu’une voiture en fera de même après le piéton, une vidéo sera déclenchée et un policier recevra cette dernière pour visionnage, si l’infraction est bien caractérisée ce dernier se chargera de vous envoyer une amende par La Poste. Pour rappel, ne pas céder le passage à un piéton est sanctionné d’une amende de 135 euros dans le code de la route et d’un retrait de quatre points sur le permis de conduire. Autre particularité de ce nouveau radar, il est monté sur un mat et peut donc être facilement déplacé, ceux qui pensaient éviter le quartier dans un éclair de génie vont donc être déçus, car il pourra se trouver n’importe où, n’importe quand. La ville de Calais souhaite en effet s’en servir comme outil de prévention à proximité des sorties des écoles. Vous êtes prévenus ! Crédits Photos : Wikimedia

Windows 10 fonctionnera avec les processeurs ARM Qualcomm

Windows 10 fonctionnera avec les processeurs ARM Qualcomm

C’était un des challenges majeurs de la firme de Richmond depuis plusieurs années. Réussir à rendre compatible l’architecture des processeurs ARM avec son OS maison. Microsoft a profité de l’évènement WinHEC à Shenzen pour présenter le futur de cette technologie. Windows 10 arrivera donc sur les processeurs de Qualcomm à partir de l’année prochaine. Un ordinateur 3 en 1 Proposer un terminal qui soit à la fois un téléphone, une tablette et un ordinateur. Telle est l’idée de Microsoft avec le projet de Windows 10 Qualcomm.  Le principal défi auquel se heurtait l’entreprise pour le développement de cette technologie était la compatibilité. Comment faire tourner des logiciels comme Photoshop , habituée aux puces Intel x86 avec des puces ARM généralement dédiées aux interfaces mobiles ? Pour le résoudre, l’entreprise s’est donc associée à Qualcomm et a utilisé un émulateur pour les applications traditionnelles de Win32 x86. Seul problème, il sera impossible de mettre à jour son matériel pour en profiter. Cette nouvelle technologie ne sera compatible qu’avec de nouveaux produits.  La démonstration (voir la vidéo ci-dessous) montre un Windows 10 équipé d’un Qualcomm Snapdragon et 4GO de RAM. Suffisant apparemment pour faire tourner des logicels en 32 bits comme Photoshop. Windows 10 n’abandonne pas encore Intel Le principal avantage des puces Qualcomm Snapdron réside dans leur faible consommation d’énergie. Rien à voir avec les puces Intel qu’utilise à l’heure actuelle la firme de Richmond. Grâce à cette nouvelle version, les ordinateurs devraient avoir plus d’autonomie. Toutefois, l’entreprise ne tire pas un trait sur les puces Intel, objectivement plus puissantes que celles de Qualcomm. Elles seront réservées à des PC « haut de gamme » ou encore à ceux destinés aux gamers. Pour en savoir plus, il faudra attendre fin 2017. Cette évolution devrait arriver en même temps que la mise à jour Windows 10 Redstone 3, déjà très attendue. Source : CNet

Les démos de Magic Leap étaient bourrées d’effets spéciaux

Les démos de Magic Leap étaient bourrées d’effets spéciaux

C’était sans doute trop beau pour être vrai. Les vidéos de démonstration de « Magic Leap » ont fait rêver beaucoup d’utilisateurs mais aussi d’investisseurs. Valorisée à 4,5 milliards de dollars, l’entreprise devait sortir ses premiers appareils l’année prochaine. Mais, selon les révélations du site américain « The Information », les vidéos étaient remplies d’effets spéciaux et l’entreprise serait très en retard sur la concurrence. Les effets spéciaux d’Avatar L’entreprise avait fait rêver. Fondée en 2011 par Brian Schowengerdt et Rony Abovitz, elle annonçait une technologie révolutionnaire en matière de réalité augmentée. Une vidéo montrait ainsi des hologrammes de R2-D2 et C3-PO avec une précision et un réalisme époustouflants. Un simple casque allait suffire selon l’entreprise pour projeter le monde réel dans le virtuel. Mais il semblerait que l’entreprise en soit encore très loin. Les vidéos que l’entreprise présentait comme réalisées directement depuis ces appareils avaient en effet reçues un véritable lifting. C’est l’entreprise néo-zélandaise Weta Workshop, en charge des effets spéciaux du film Avatar, qui s’occupait de donner l’illusion que la technologie était parfaite. Le matériel lui-même serait aussi très en retard. « Magic Leap » n’a pour l’instant toujours pas pu miniaturiser sa technologie dans un simple casque. Celui-ci doit être connecté à un ordinateur par de nombreux câbles pour fonctionner. Magic Leap se refuse à commenter Comment est-il possible que l’entreprise ait pu bluffer le monde de la technologie ? C’est avant tout par con culte du secret. Très peu de personnes ont été autorisées à tester le matériel de la marque.  Sur les promesses des vidéos, « Magic Leap » a réussi à lever 1,4 milliard de dollars  auprès d’investisseurs comme Google, Alibaba ou Qualcomm. L’entreprise a pour l’instant refusé de commenter ces révélations et ne souhaite toujours de faire des démonstrations publiques. Source : The information
Crédits Photos : Capture d'écran de la vidéo