Uber testera désormais ses véhicules autonomes en Arizona

Uber préfère fuir le conflit. Après le psychodrame qui s’est joué en Californie où Uber faisait rouler ses voitures autonomes sans autorisation, l’entreprise a décidé d’aller effectuer les prochains tests en Arizona. Si le géant s’était entêté, il était sous la menace d’une saisie des 16 véhicules par les forces de police. Elle opte donc pour l’Arizona, un état où la législation est plus accueillante et qui se réjouit déjà de l’arrivée d’Uber. Direction l’Arizona pour Uber Uber a décidé de ne pas perdre de temps. Alors que l’annonce vient de tomber, il semble que tout soit déjà prêt pour continuer les tests au plus vite en Arizona.« Nos voitures ont été transportées en Arizona par camion. On testera notre technologie sans chauffeur dans cet État au cours des prochaines semaines. Nous sommes très heureux d’obtenir l’appui du gouverneur de l’État à cet effet » a ainsi expliqué un porte-parole du groupe. L’Etat d’Arizona de son côté n’a pas tardé à en profiter pour faire sa communication. Le gouverneur a ainsi indiqué que l’Arizona « ouvrait la voie aux nouvelles technologies et aux nouvelles activités ». L’occasion aussi de tacler la Californie qui serait « un frein à l’innovation avec toujours plus de bureaucratie et de régulation ». Beaucoup d’opposition en Californie Au-delà de l’Etat de Californie qui ne voulait pas laisser Uber effectuer ses tests sans l’autorisation, les voitures autonomes rencontraient beaucoup d’opposition. Ainsi, les cyclistes étaient aussi montés au créneau. Ils dénonçaient la manière dont les voitures autonomes tournaient, en réalisant un crochet susceptible de percuter les cyclistes passant à côté. La décision d’Uber reste surprenante. Beaucoup d’autres entreprises font des tests de voiture autonome en Californie où sont souvent basées les équipes techniques. Difficile donc de comprendre l’intérêt économique de ce changement géographique. L’entreprise devrait par ailleurs continuer aussi ses tests à Pittsburgh.   Source : CNET
Crédits Photos : Uber