Nokia porte plainte contre Apple pour violation de brevets

Alors que Apple n’est pas encore sortie de ses ennuis avec Samsung, voici que la firme de Cupertino se retrouve attaquée par Nokia. Le constructeur finlandais qui va faire son retour sur le marché des smartphones en 2017 a accusé Apple d’avoir violé pas moins de 32 brevets technologiques. Une plainte qui pourrait n’être que la première d’une longue liste puisque Nokia qui affirme détenir des dizaines de milliers de brevet semble décidée à défendre ses droits. Bref, la guerre des brevets n’est pas prête de s’arrêter. Apple refuserait de payer selon Nokia Nokia affirme qu’après avoir signé en 2011 un accord de licence, Apple a « décliné les offres subséquentes faites par Nokia pour utiliser sous licence d’autres inventions brevetées que l’on retrouve dans de nombreux produits Apple ».  On parle ici de brevets relatifs à la conception d’écrans, aux interfaces utilisateur, des logiciels, des antennes, des puces et d’encodage vidéo. « Après plusieurs années de négociations destinées à trouver un accord couvrant l’utilisation par Apple de ces brevets, nous avons résolu de prendre des mesures pour défendre nos droits », a expliqué le responsable des brevets à Nokia, Ilkka Rahnasto, dans un communiqué. Nokia affirme détenir des dizaines de milliers de brevets Cette plainte, déposée  auprès des tribunaux allemands de Düsseldorf, Mannheim et Münich et auprès d’un tribunal du Texas pourrait être seulement la première d’une longue liste. Avec l’acquisition de Nokia Siemens Networks en 2013 et d’Alcatel-Lucent en 2016, Nokia affirme maintenant détenir plusieurs dizaines de milliers de brevets, d’une valeur estimée à 115 milliards de dollars. Mardi, Apple avait accusé Nokia de s’être entouré d’un réseau de « patent-trolls », des entreprises spécialisées dans le attaques en justice pour la défense de brevets parfois farfelus. Nokia passerait par des sociétés tierces pour faire facturer à des tarifs prohibitifs les licences de ses propres brevets FRAND. L’objectif selon Apple serait de rançonner les fabricants mobiles, Nokia récupérerait ensuite une grande partie de l’argent récolté grâce aux procédures. Source : TV5Monde