Nokia fait son retour… sur le marché du low-cost

Le 3310 est une sorte de légende. Un mythe urbain propagé grâce à Internet qui en a fait un téléphone indestructible. Le « Chuck Norris» des terminaux. Bien loin des smartphones qui semblent parfois voler en éclats au moindre choc. HMD Global, l’entreprise qui a acquis les droits auprès de Microsoft a décidé de s’appuyer sur cette histoire en lançant le Nokia 150 et le Nokia 150 Dual. Deux téléphones low-cost qui s’inscrivent dans les traces de leur prédécesseur. Nokia joue sur la simplicité Alors que Samsung, Apple et Huawei semblent être lancés dans une course technologique, Nokia a décidé de jouer la carte de la simplicité pour son retour. Le Nokia 150 jouit de caractéristiques basiques : un écran de 2,4 pouces (non tactile), une caméra VGA, une radio FM et un lecteur MP3. Avec ce modèle d’entrée de gamme, la marque finlandaise vise le marché d’entrée de gamme et les personnes souhaitant un téléphone servant uniquement à… téléphoner. La batterie du terminal devrait atteindre les 22h d’autonomie en appel. Vendu à 26 dollars, ce « feature phone » (nom donné aux téléphones ne pouvant pas se connecter à Internet) comptera aussi un avantage de poids pour les nostalgiques, le célèbre jeu Snake. De quoi accepter peut-être le retour à un pavé numérique complet. Le Nokia 150 Dual aura l’avantage de permettre d’utiliser deux cartes SIM. Les modèles seront disponibles à partir du premier trimestre 2017. La page Microsoft tournée C’est l’entreprise HMD Global qui est derrière le retour de la marque Nokia dans la téléphonie. Pour l’histoire, le fabricant avait été vendu en 2013 à Microsoft mais conservait ses droits sur la marque mobile. Ce sont ces droits que HMD Global, une entreprise fondée par des anciens de Nokia, a acquis. L’idée étant aujourd’hui de surfer sur l’aura de la marque Nokia. L’acquisition par Microsoft avait été une véritable catastrophe et le géant américain a finalement renoncé à sortir des téléphones de façon régulière préférant se concentrer sur le marché professionnel. De son côté, HMD Global ne devrait pas se limiter aux téléphones d’entrée de gamme. Plusieurs rumeurs font état de la sortie d’un smartphone sous Android courant 2017. Source : Le Figaro
Crédits Photos : Capture décran vidéo Nokia 150