Google Chrome planifie la mise à mort du Flash

Le Flash serait ainsi en train de vivre ses dernières heures au sein de Google Chrome. Comme l’a expliqué la firme de Mountain View, le déploiement de la version stable de Chrome 56 serait l’occasion pour tirer un trait sur la solution d’Adobe, plus de 20 ans après le lancement de sa toute première mouture. Flash, une fin prévisible Petit à petit, le Flash se prépare à la retraite. Deux décennies après son lancement, la technologie devrait également être exclue du navigateur phare de Google, qui lui préfère, et c’est on ne peut plus logique, le HTML 5. Testée sur Chrome 55, la mise en avant prioritaire du HTML 5 au dépit du Flash sera donc implantée par défaut sur la prochaine version majeure de Chrome, dont la sortie est actuellement prévue pour le mois de février 2017. En parralèle à cela, il a été confirmé que tous les sites web utilisant Flash devront l’an prochain demander l’autorisation des visiteurs pour activer la technologie. Concernant seulement 1% des sites au début de l’année 2017, cette obligation touchera près de 100% du web d’ici le mois d’octobre de la même année, quand bien même les mastodontes que sont Facebook, YouTube, Amazon et quelques autres seront temporairement épargnés par cette contrainte. Le HTML 5, le futur tout simplement ? Plus rapide, plus léger également que son « concurrent » Flash, le HTML 5 a aussi eu gain de cause sur le Firefox de Mozilla, le Safari d’Apple et même sur le Edge de Microsoft. A croire que le sort du Flash sera définitivement scellé dans le cours de l’année 2017 ? Crédits Photos : Adobe