Un premier radar de passage piéton arrive en France

La technologie est au service des hommes, mais ne fait pas toujours que des heureux car on entend déjà des personnes bougonner devant leur écran, en découvrant qu’un nouveau radar arrive en France. Après le lancement des radars de Stop, cette fois c’est le radar de passage piéton et il ne verbalisera pas les piétons qui passent au rouge, mais bien les automobilistes qui ne cèdent pas le passage lorsqu’un piéton est déjà engagé. Comment fonctionne ce nouveau radar ? Pour le moment, le premier radar en fonctionnement est installé dans le sud-est de la France et sert à expérimenter et à améliorer le processus de matérialisation de l’infraction. Pas de danger de recevoir une amende dans la boîte aux lettres. En revanche, début janvier, le premier radar de passage piéton sera en fonctionnement et c’est la ville de Calais qui inaugurera ce nouveau dispositif. Son fonctionnement est assez simple, mais différent des autres types de radars présents en France. Dans le cas du radar piéton, ce n’est pas une photo qui matérialisera l’infraction, mais une courte vidéo. Le radar de passage piéton est donc un mix entre un radar et une caméra de vidéo de surveillance, d’ailleurs si vous voulez en savoir plus nous vous recommandons ce tweet du célèbre journal AutoPlus. Scoop Auto Plus: voici le radar de passage piéton! https://t.co/vpFEUEfosM pic.twitter.com/uexSqHkSBQ — AutoPlus (@AutoPlusMag) December 8, 2016 Lorsqu’un piéton franchira en premier une ligne virtuelle dans le champ de vision du radar et qu’une voiture en fera de même après le piéton, une vidéo sera déclenchée et un policier recevra cette dernière pour visionnage, si l’infraction est bien caractérisée ce dernier se chargera de vous envoyer une amende par La Poste. Pour rappel, ne pas céder le passage à un piéton est sanctionné d’une amende de 135 euros dans le code de la route et d’un retrait de quatre points sur le permis de conduire. Autre particularité de ce nouveau radar, il est monté sur un mat et peut donc être facilement déplacé, ceux qui pensaient éviter le quartier dans un éclair de génie vont donc être déçus, car il pourra se trouver n’importe où, n’importe quand. La ville de Calais souhaite en effet s’en servir comme outil de prévention à proximité des sorties des écoles. Vous êtes prévenus ! Crédits Photos : Wikimedia