Montres connectées : Fitbit pourrait s’offrir Pebble

Dans un marché des montres connectées devenu très difficile, qui connait ces derniers mois un fort recul en termes de ventes, Pebble pourrait bien devenir la première victime. L’entreprise canadienne, qui avait fait connaitre ses produits via des campagnes de financement participatif particulièrement réussies, pourrait accepter l’offre de rachat de Fitbit. Pebble est en difficulté sur un marché difficile Pebble avait connu le succès avec ses premières montres connectées. A chaque lancement d’un nouveau produit sur le site de crowfunding Kickstarter, la start-up battait des records. En 2015, avec la Pebble Time, Pebble avait réussi à récolter plus de 18 millions de dollars. Cependant cette même année a vu l’arrivée des smartwatch d’Apple, de Samsung ou encore Garmin. La marque souffre de cette concurrence sur un marché qui en plus s’effondre. En difficulté financière, Pebble s’était séparé de 25% de ses effectifs, soit une quarantaine d’employés, au mois de mars 2016. Selon le cabinet IDC, la marque canadienne n’aurait écoulé que 100.000 de ses montres au troisième trimestre 2016. Durant cette même période, les ventes de montres connectées se sont effondrées avec un recul de 51,6% par rapport à la même période l’an dernier. Dans ce contexte, Pebble pourrait bien accepter l’offre de Fitbit. Une offre bien dérisoire au vu de la gloire passée Selon différentes sources, Fitbit, le leader en matière de bracelets trackers d’activité, serait prêt à racheter Pebble pour une somme avoisinant les 40 millions de dollars. C’est bien peu. Il y a un an et demi, Citizen avait offert à Pebble 740 millions de dollars, Le fabricant canadien avait refusé. Fitbit mettrait ainsi la main sur différents brevets. C’est notamment le système d’exploitation maison de Pebble qui intéresse l’entreprise américaine. Elle n’aurait pas l’intention de conserver la marque ni la gamme de produits de la start-up canadienne. Source : lesechos.fr
Crédits Photos : Pebble Press Kit