Overwatch : Blizzard annule la sortie du roman graphique First Strike

Durant le mois de juillet dernier, à l’occasion du Comic-Con 2016 de San Diego, l’éditeur américain Blizzard avait annoncé la création d’un partenariat avec Dark Horse Comics afin de développer l’univers transmedia d’Overwatch par le biais de plusieurs comics, d’un artbook mais également d’un roman graphique (ou graphic novel en anglais) contenant environ une centaine de pages. Alors que ce dernier devait sortir d’ici avril prochain, en se concentrant sur plusieurs personnages majeurs du background de la licence Overwatch, notamment Faucheur et Soldat : 76, Blizzard a finalement décidé d’annuler ce fameux roman graphique baptisé First Strike. La raison : les développeurs ont revu plusieurs éléments scénaristiques de l’ouvrage faisant que ce dernier n’était déjà plus à jour avant même sa sortie. Overwatch : le roman graphique n’est plus canon Michael Chu, le scénariste principal du jeu de Blizzard, explique plus précisément pourquoi la bande dessinée qui devait raconter la formation de l’équipe d’intervention Overwatch, grâce à l’aide du trio Micky Neilson, Ludo Lullabi et Ryan Odagawa, a été annulée : « L’idée date des premiers jours de développement du jeu, et trouvait pour origine notre volonté de raconter l’histoire de la fondation d’Overwatch pendant la Crise Omnique. Pendant la conception de First Strike, nous avons fait beaucoup de travail sur le développement de l’univers du jeu, et de ses histoires. Si le noyau principal de l’histoire est resté intact, nous avons modifié et revu notre façon de voir certains événements qui se sont déroulés pendant les premiers jours de l’équipe Overwatch. » Il termine en expliquant que le projet n’est pour autant pas abandonné : « Nous savons que c’est une histoire qui vous emballe, et nous avons toujours envie de vous la raconter. Nous avons un certain nombre d’histoires en développement, qui creuseront profondément ce monde et ses héros, et nous sommes très impatients à l’idée de vous les partager dans les mois à venir.«