Facebook lance un réseau social professionnel avec Workplace

Connue sous le nom de « Facebook at Work » durant le temps de son développement, la plateforme pour professionnels de Facebook devient « Workplace » alors qu’elle est désormais ouverte à tous les entreprises. Chaque entité va ainsi pouvoir disposer d’un outil permettant de faciliter et centraliser les échanges au sein de l’entreprise, un réseau social privé en quelque sorte. Facebook lance Workplace, le réseau social pour les entreprises Les professionnels qui le souhaitent peuvent désormais utiliser Workplace pour leur entreprise. Ce nouvel outil est maintenant rodé après avoir été testé auprès de 1000 sociétés pendant 18 mois. Les utilisateurs professionnels retrouveront sur cette plateforme tout ce qui fait la richesse du plus grand réseau social au monde, tel que les services de messagerie, les groupes, le profil, etc. Chaque compte est indépendant et n’est en rien lié avec le profil privé de l’employé, un compte Facebook personnel n’étant d’ailleurs pas requis. « Nous remplaçons des choses qui existent déjà en les regroupant dans un seul outil qui permettra aux utilisateurs d’avoir un mur d’information — comme sur leur profil privé –, Facebook live, le videochat, etc » , indique le directeur général de Workplace, Julien Codorniou, en ajoutant que « 95% de ce que nous avons développé sur Facebook est intégré à Workplace ». Un coût d’abonnement selon le nombre d’utilisateurs actifs Workplace est payant, les entreprises souhaitant l’utiliser devant s’acquitter d’un abonnement qui est dégressif. Jusqu’à 1000 utilisateurs, l’entreprise devra payer 3 dollars par mois et par utilisateur, 2 dollars jusqu’à 10.000 utilisateurs et 1 dollar par utilisateur au-delà. Pour les ONG et différentes structures telles que des grandes écoles l’utilisation de la plateforme est gratuite. La France est dans le top 5 des pays qui utilisent le plus Workplace, avec des entreprises telles que le Club Med, Renault Retail Group, Century 21, Iliad-Free (Direction de la Relation Abonnés) ou encore Danone. « C’est un marché potentiel de 2,5 milliards d’employés dans le monde, qui n’est la cible de personne actuellement. Nous avons l’ambition de connecter le monde, ce qui passe par le monde de l’entreprise » déclarait M. Codorniou. Source : leparisien.fr