Death Stranding : un nouveau type de jeu d’action en monde ouvert

Si son entrée n’a pas été aussi hollywoodienne que lors de l’E3 2016, Hideo Kojima était présent au Tokyo Game Show 2016 dans le cadre de la conférence de Sony afin d’en dire plus sur Death Stranding, le premier titre du créateur de la licence Metal Gear Solid en tant qu’indépendant. Bien que les fans du producteur japonais n’auraient pas dit non à un nouveau trailer, Kojima-san a préféré se concentrer sur certains détails de sa nouvelle licence qu’il qualifie comme « un nouveau type de jeu d’action » (avec des quêtes principales et des missions secondaires) misant sur la particularité du monde ouvert et des fonctionnalités en ligne. Ainsi, il a indiqué que le moteur graphique a enfin été trouvé par ses équipes et lui-même. Death Stranding sera donc compatible 4K et HDR confirmant ainsi qu’il faudra y jouer sur PS4 Pro pour vraiment profiter de la qualité de ce dernier. Hideo Kojima a d’ailleurs annoncé : « Nous voulons prouver qu’un studio indépendant peut produire des jeux AAA de qualité« . Rappelons que si Sony a signé un partenariat avec le studio Kojima Productions, le constructeur japonais ne l’aide pas comme il aide Quantic Dream, cela ne concernera que l’aspect marketing comme un certain Shenmue 3. Death Stranding : une histoire de lien et de connexion Toujours aussi mystérieux, Hideo Kojima a quand même donné quelques précisions sur l’histoire de Death Stranding : « Le jeu tourne autour d’une chose issue d’un autre monde qui s’échoue dans le nôtre« . Le thème va aussi tourner autour des liens entre les joueurs et leur connexion via plusieurs éléments différents… Etrange mais c’est du Kojima !