Opera Software : La revente annulée par les autorités de régulation

Micmac autour de la vente d’Opera ! Au début de l’année, Opera Software avait publiquement annoncé son rachat par la firme chinoise Qihoo 360, spécialisée dans la sécurité. Prix d’acquisition, modalité du rachat, notamment sur l’utilisation du nom Opera, tout semblait bouclé. Mais c’était sans compter sur l’intervention des autorités de régulation qui ont mis leur nez dans l’accord, au point de diviser le prix de vente par 2. Adieu les 1,2 milliard de dollars En février dernier, Opera Software et Qihoo 360 (appuyé par un consortium d’investisseurs) avaient trouvé un accord à hauteur de 1,2 milliard de dollars. À ce prix, la firme chinoise s’emparait de toutes les activités d’Opera Software, qui édite notamment le navigateur web éponyme. Mais les autorités de régulation chinoises et américaines ne l’ont pas entendu de cette oreille et ont décidé de ne pas valider la transaction. Les deux firmes ont donc dû renégocier les termes de la vente. Opera vendu en morceau Finalement, le consortium chinois ne s’offrira que les navigateurs mobiles et desktop Opera, ainsi que les de performances et de sécurité, comme le VPN SurfEasy. Qihoo 360 obtient également le privilège d’utiliser le nom Opera, ce qui oblige Opera Softwares à trouver un nouveau nom. Opera Software conservera sa régie publicitaire Mediaworks, Opera Apps & Games, ainsi qu’Opera TV, le tout étant géré par 560 salariés. Qui dit vente morcelée, dit prix de vente revu à la baisse. Au lieu de 1,2 milliard de dollars, la transaction s’élève désormais à 600 millions de dollars. Source : Newsweb.no
Crédits Photos : Alexander Supertramp / Shutterstock.com