Apple devrait permettre aux utilisateurs d’Android de profiter des iMessages

Apple ayant compris que dans un avenir très proche les messageries joueront un rôle central dans l’accès à certains services, pourrait être tenté d’aller chasser des utilisateurs sur les platebandes de ses concurrents. D’après plusieurs sources, une rumeur fait état de l’arrivée imminente de l’application Messages sur Android. Et si Apple permettait aux utilisateurs Android d’utiliser son application Messages ? Apple pourrait d’ailleurs profiter de la conférence WWDC qui ouvrira demain, pour annoncer que les iMessages sont ouverts aux utilisateurs Android. Même si cela pourrait paraître anecdotique, en réalité la décision est importante car jusqu’à présent, seuls les propriétaires d’un iPhone, d’un Mac, d’un iPad ou d’un iPod Touch pouvaient s’envoyer des iMessages. Si cette rumeur venait à se confirmer, cela marquerait un changement de cap de la part d’Apple qui a toujours souhaité que ses services soient fermés. Le premier objectif est évidemment de récupérer des utilisateurs Android, dont le taux de migration n’a jamais été aussi fort, confie l’entreprise américaine. Le second objectif est de partir rogner des parts de marché aux messageries concurrentes, comme Hello de Google par exemple, lancée il y a peu de temps. De ce côté-là, Apple a des arguments puisque l’application Messages gère pour le moment plus de 200.000 iMessages par seconde ! Des iMessages sur Android Enfin, dernier point qui pourrait justifier ce déblocage de la messagerie Messages aux utilisateurs Android : l’avenir. En effet, tous les géants sont en train de travailler sur des messageries dans lesquelles pourront s’intégrer des intelligences artificielles comme des assistants personnels par exemple ou encore des chatbots. Il est donc primordial pour Apple de disposer dès aujourd’hui, d’une messagerie fortement implantée dans le monde, afin de ne pas rater ce futur virage technologique important. Il faudra attendre le communiqué officiel de l’entreprise, mais cela semble plutôt logique, d’autant que de cette manière le iMessage conforterait son assise sur iOS, tout en s’ouvrant au monde Android. Source : 01net