EHang 184 : Le drone capable de transporter des passagers autorisé à voler

Lors du CES de Las Vegas de janvier dernier, la firme chinoise EHang créait la sensation dans le monde du drone avec un prototype d’engin capable de transporter un passager à son bord. Pour des raisons de sécurités évidentes, on se demandait comment ce projet pouvait bien avoir une chance de voir le jour. Apparemment, les autorités du Nevada ne se posent pas ce type de questions et viennent d’autoriser des vols de test pour le EHang 184. Le drone à passager autorisé pour une phase de test Après étude du dossier, l’Institut du Nevada pour les systèmes autonomes (NIAS) et le Bureau du Gouverneur dédié au développement économique (GOED) ont autorisé le constructeur chinois à tester son EHang 184 sous la houlette de la Federal Aviation Authority (FAA) selon le Guardian. EHang pourra donc tester les capacités de son appareil avec un passager à son bord. Une nouvelle étape vers ce qui pourrait être le VTC du futur ! Une autorisation pour le transport d’organes Le drone à passager de la firme chinoise a déjà gagné la confiance de Lung Biotechnology, spécialiste de la transplantation d’organe, qui va s’équiper de 1 000 Ehang pour transporter des organes artificiels plus rapidement. De quoi tester en conditions réelles les capacités de l’engin capable de voler à une vitesse de 100 km/h pendant 23 minutes. L’ambition de la firme chinoise est de proposer un service de transport de particulier d’un nouveau genre grâce à ses drones à passager. Le véhicule, comme tout drone automatisé, n’a pas réellement besoin de pilote puisque son plan de vol est paramétrable très simplement via une simple tablette. Reste maintenant à savoir si un jour, un gouvernement sera assez fou pour autoriser des drones à transporter des personnes vivantes dans son espace aérien ! Crédits Photos : EHANG