Avec « Bali », Microsoft veut rendre le contrôle des données personnelles aux internautes

Le laboratoire de recherche de Microsoft est en train de mettre au point un nouvel outil dont le but est de donner à ses usagers l’accessibilité à leur propre banque de données personnelles. L’outil se dénomme Microsoft Bali.Google et Facebook ont été épinglés en 2018 pour leurs pratiques douteuses en matière de récolte des données personnelles. Microsoft compte tirer son épingle du jeu en misant de plus en plus sur la protection des données personnelles. La firme, à travers son laboratoire Microsoft Research, va proposer un outil allant dans ce sens : Bali.Avec Microsoft Bali, on peut redisposer du contrôle de ses données personnellesEt celui-ci suscite déjà la curiosité : il devrait ainsi vous permettre d’avoir le contrôle sur des comptes et des données vous concernant mais dont on n’a normalement pas accès. Il s’agit de ce que l’on appelle les données privées inverses (inversely private data).Par ce terme, on désigne l’ensemble des données qui sont collectées sans que vous le sachiez pas les administrations, les collectivités ou bien les entreprises. Les équipes de Microsoft Research avait d’ailleurs parlé de cette notion dès 2014, montrant le caractère insidieux d’un tel dispositif.Avoir la main sur les « données privées inverses »A l’heure actuelle, Microsoft Bali semble être en phase d’expérimentation privée, ce qui veut dire que l’on ne sait pas encore s’il sera déployé publiquement plus tard. C’est le tweet d’un certain Longhorn qui a permis de découvrir ce nouveau projet. On peut même accéder via un lien à la page du projet Bali.Microsoft Bali is a project that can delete all your connection and account information (inverseprivacyproject).It's currently in private beta still.— Longhorn (@never_released) January 2, 2019Y sont expliquées les ambitions de Bali : une « nouvelle banque de données personnelles qui donne aux utilisateurs le contrôle de toutes les données collectées à leur sujet. La banque permettra aux utilisateurs de stocker toutes les données (brutes et déduites) qu’ils génèrent. Il permettra à l’utilisateur de visualiser, gérer, contrôler, partager et monétiser les données ».Microsoft Bali permet ainsi d’agréger des données à partir de différents sites internet au sein d’un espace sécurisé. L’usager aurait alors la possibilité d’avoir un contrôle dessus, et potentiellement de les effacer. En savoir plus Microsoft : la nouvelle gamme Surface en précommande en France pour une sortie en févrierWindows 10 cherche à se passer du mot de passeAttention, des pirates exploitent un bug de Chrome qui plante les ordinateurs sous Windows 10