La livraison de plusieurs journaux américains retardée suite à une attaque informatique

La source de cette attaque reste pour le moment inconnue.C’est une attaque informatique bien précise qui a eu lieu dernièrement. Et pour cause : des pirates s’en sont pris aux serveurs gérant les différentes étapes de production et d’impression des célèbres journaux américains. On trouve notamment le New-York Times, le Wall Street Journal ou encore le Los Angeles Times. D’abord perçu comme une panne des serveurs, le département de la sécurité intérieure a rapidement compris qu’une attaque informatique était en réalité derrière ces événements. La livraison des journaux précédemment citée a donc été retardée – mais ces derniers sont depuis arrivés.Une attaque informatique d’origine inconnue pour le momentC’est en tout cas ce que le département de la sécurité intérieure explique. La presse semble avoir été visée dans cette attaque qui ciblait le Tribune Publishing et retardait donc les livraisons de plusieurs journaux par la panne du processus de production et d’impression.Nous sommes au courant d’une potentielle attaque informatique ayant affecté divers journaux et travaillons avec le gouvernement et autres partenaires dans le domaine pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé.Los Angeles Times, qui a également vu ses livraisons être retardées, explique de son côté que des informations sensibles n’ont pas été volées mais que l’objectif des pirates étaient bien de retarder la livraison des journaux.Nous pensons que l’intention était de mettre les infrastructures, et les serveurs, HS, plutôt que d’en voler les données sensibles.La presse semble ces derniers mois être devenue une cible privilégiée des pirates dans la course à l’information. En savoir plus Des chercheurs exploitent une faille que Twitter disait avoir corrigéeVictime d’une tentative de piratage, Dell remet à zéro le mot de passe de ses utilisateurs