Facebook lance des boutiques éphémères

Facebook semble vouloir se lancer dans une nouvelle stratégie marketing pour redorer son blason. En effet, la firme de Mark Zuckerberg vient de lancer ses premières boutiques éphémères aux États-Unis.La firme de Mark Zuckerberg commence depuis quelques années à se diversifier, et à sortir progressivement de ses fonctions d’origine. Ainsi, on va dorénavant trouver aux États-Unis des boutiques éphémères Facebook, que l’on retrouvera dans les enseignes américaines Macy’s. Des « pop-up stores » commencent donc à y fleurir.Facebook se lance dans une nouvelle stratégie marketing avec le lancement de boutiques éphémèresOn retrouve ainsi ces stores Facebook dans les Macy’s localisés à Atlanta, Fort Lauderlale, San Antonio, Las Vegas, Seattle, Los Angeles, New York, Pittsburgh ou encore Seattle et San Francisco. Une façon pour la marque de voir si cette nouvelle stratégie marketing est payante ou non. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de vendre ses produits.En effet, Facebook a fait un autre choix : celui de vendre des produits issus de commerces indépendants ou d’artisans locaux. A ce jour, on retrouve une quinzaine de marques commercialisées sur ces stands, par exemple des étuis pour les selfies.Des boutiques éphémères, pour quoi faire ?Il semblerait que par ce biais, Facebook veuille tester commercialement des produits considérés comme tendance, comme ceux de l’actrice Jessica Alba et sa marque The Honest Company. A noter que les produits et les marques changeront tous les mois, et qu’ils pourront varier entre les différents stores Facebook.Mais ces boutiques éphémères auront une durée de vie limitée, puisque leur activité ne se prolongera pas au-delà du mois de février. Pour Facebook, l’ambition est de renforcer localement son image de marque, dans un contexte où la firme de Mark Zuckerberg a particulièrement été pointée du doigt en cette année 2018.La directrice marketing de Facebook, Michelle Klein, a donné quant à elle une raison très politiquement correct pour expliquer le bien-fondé de ces pop-up stores : « c’est vraiment une autre manière pour nous et pour ces marques de se connecter avec le public ». Mais tout porte à croire que Facebook testera à l’avenir la vente de ses produits maison sur ces stands.