Momo, le challenge sur WhatsApp fait sa premiere victime

Les challenges idiots sur les réseaux sociaux se multiplient, mais celui qui prend racine dans WhatsApp a de quoi inquiéter, puisqu’il a amené une jeune ado d’Argentine à se suicider. Les autorités publiques appellent les parents à la plus grande vigilance.Nous avons maintenant l’habitude de voir pléthore de challenges pulluler sur les réseaux sociaux. Si certains sont sympathiques ou drôles (ice bucket challenge), d’autres ont des desseins plutôt inquiétants, comme celui que l’on retrouve sur WhatsApp et qui opère via une créature sortie tout droit d’un film d’horreur japonais, Momo. Nous en parlions il y a quelques jours dans cet article comme un challenge stupide, ce dernier vient de faire sa première victime…Le challenge Momo sur WhatsApp, des conséquences funestesEt tout débute lorsque vous recevez un message sur WhatsApp de cette créature étrange, qui commence à vous menacer et à faire un chantage extrêmement malsain. Momo commence par vous impacter psychologiquement. En ayant récupéré beaucoup d’informations qui circulent sur vous sur le net, il dit tout connaître de vous.Ainsi, après vous avoir donné votre nom, prénom et parfois adresse, les menaces peuvent commencer. Et lorsqu’on est un enfant ou un ado, ces mots peuvent impacter. Voici quelques-uns des messages qui peuvent être envoyés : « Bonjour, je m’appelle Momo et je suis décédé il y a trois ans ».Une créature émanant du Japon, possédant des intentions malsainesEt de poursuivre de la manière suivante : « J’ai été heurté par une voiture ; si vous ne voulez pas que je reste dans votre chambre à 00h00, envoyer ce message à 15 contacts. Tu ne me crois pas ? Angelina, 11 ans, n’a pas cru à mon message et elle ne l’a pas transmis ».Et Momo rappelle les conséquences de cette décision: « Cette nuit, elle entend des bruits provenant d’un coin de sa chambre. Elle a été trouvée morte dans son lit » ou encore « Tim, 15 ans, a envoyé mon message à seulement 6 personnes. Le lendemain matin, il s’est réveillé avec une jambe arrachée et un bras coupé ». Malheureusement, ce challenge a eu un impact réel, puisqu’une fillette de 12 ans s’est suicidée en Argentine.Momo lui avait visiblement demandé de mettre en scène sa pendaison et de diffuser le tout sur les réseaux sociaux. Face à ce jeu malsain qui vise à fragiliser les plus faibles et les adolescents, plusieurs autorités, comme au Mexique et en Allemagne, ont mis en garde les parents.