Facebook : Une faille permettant de récupérer les données d’un groupe privé corrigée

Facebook réfute en revanche le terme « faille ».Une nouvelle affaire touchant les données privées en direct de Facebook. Alors que le site fait encore face au scandale Cambridge Analytica, qui risque de ternir bon nombre d’années son image, d’autres pillages d’informations personnelles ont pu avoir lieu. Et c’est cette fois-ci à travers une faille du côté des groupes privés que le réseau social aurait permis à certains de télécharger ces données sensibles. La protection de la vie personnelle sur internet est plus que jamais un sujet de débat, cette nouvelle affaire le prouve.Une faille découverte au cœur des groupes privés FacebookMais alors comment cette faille a été découverte ? C’est un article de CNBC qui relaie cette information pour le moins étonnante puisque gardée confidentielle par Facebook – éternel culte du secret. C’est le groupe privé BRCA Sisterhood, auxquels des femmes atteintes par le gêne BRCA augmentant les risques d’avoir un cancer du sein sont membres, qui a découvert la faille de sécurité. Une faille permettant à n’importe qui d’avoir accès aux gens inscrits dans le groupe mais surtout, via une extension Google Chrome, de télécharger les informations personnelles de ces derniers.Facebook de son côté démenti une telle faille via la voix d’un porte-parole du service. Un bon moyen d’éviter les responsabilités tandis que CNBC précise qu’un communiqué interne avait évoqué ce problème. Qu’importe les accusations réfutées par la plate-forme de Mark Zuckerberg, la possibilité d’accéder aux membres d’un groupe privé et d’aspirer leurs données personnelles via une extension Google Chrome est véridique. Facebook refuse en revanche le terme “faille” tandis que cette dernière fût corrigé en juin dernier.En pleine affaire Cambridge Analytica, ce manque de transparence – de nouveau – pourrait faire du mal au réseau social.