Twitter déploie un nouveau bot pour lutter contre les trolls

De nouvelles mesures pour empêcher de perturber la tranquillité des utilisateurs.Twitter est connu pour être un terrain fertile à la prolifération des trolls. Il faut dire que se créer un compte est rapide et permet d’échanger avec tout le monde – en dehors des comptes verrouillés. Malheureusement, et ce depuis plusieurs années, le réseau social voit des propos haineux, racistes, homophobes ou transphobes… être diffusés sans que la modération n’agisse réellement. C’est pour contrer cette vague de tweets problématiques que Twitter a décidé de mettre en place une toute nouvelle politique en améliorant son algorithme. Un moyen de pouvoir rendre l’utilisation de Twitter agréable pour toutes et tous. Car, malgré ses trolls, le réseau social reste un outil formidable pour échanger – et a déjà fait bon nombre de miracles dans le passé !Un nouvel algorithme pour gérer les trollsComme Facebook ou Instagram, Twitter doit faire face à un nombre incroyable de trolls diffusant du contenu haineux. Pour permettre une éradication plus efficace, Twitter a publié sur son blog une nouvelle à propos d’un algorithme beaucoup plus élaboré.Comment pourrions-nous réagir de manière efficace à des comportements perturbateurs qui n’enfreignent pas nos règles mais ont un impact négatif sur la sérénité des échanges ? En utilisant de nouveaux outils pour contrôler cette conduite d’un point de vue du comportement, nous pouvons proposer d’améliorer la sérénité de ces échanges et l’expérience des utilisateurs sur la plate-forme sans que l’un d’eux signale de potentiels problèmes.Comprenez par là que, grâce à cet algorithme, les utilisateurs n’auront plus besoin de signaler les comptes problématiques et qu’un robot made in Twitter s’en occupera. Espérons tout de même que ces robots seront efficaces et ne puniront pas à tort certains comme cela a pu être le cas avec Facebook. Au final, le contrôle humain ne serait-elle pas la meilleure solution – même à l’heure des intelligence artificielle ?Mais alors sur quoi se base ce bot pour masquer les potentiels trolls ? Les comptes n’ayant pas confirmé l’adresse mail, ceux connectés sur plusieurs à la fois, les tweets mentionnant plusieurs fois une même personne ou encore ce qui peut ressembler à une attaque coordonnée.