Les voyageurs du futur pourront participer à l’inhumation de Stephen Hawking

C’est une façon facétieuse de rendre hommage au scientifique Stephen Hawking. Il a ainsi été décidé d’ouvrir l’inhumation du célèbre chercheur à des voyageurs du futur, qui ne sont donc pas encore nés…Stephen Hawking a été l’un des scientifiques les plus populaires de notre temps, dont les travaux sur les trous noirs ont suscité un vif intérêt. Sa mort le 14 mars dernier avait suscité de très nombreux hommages, chose rare de nos jours, notre époque étant plutôt encline à célébrer les stars de divertissement, plutôt que les scientifiques.Des voyageurs du futur invités à l’inhumation de Stephen HawkingAtteint de la maladie de Charcot, qui l’a peu à peu affaibli, il s’était spécialisé dans l’étude de l’univers, devenant un professeur de renom à l’université de Cambridge, puis dans le Royaume-Uni tout entier. Et l’inhumation du scientifique constitue une forme d’hommage à ce dernier et à ses travaux.Pour cette inhumation, qui se tiendra le 15 juin prochain, un tirage au sort a été proposé pour y assister. Mais surprise, celui-ci est réservé à des personnes qui ne sont pas encore nées ! Le site internet créé dans ce but donne ainsi des renseignements sur les postulants qui sont attendus.Une inhumation ouverte aux voyageurs du futurAinsi, ces derniers doivent donner leur date de naissance, qui peut s’étaler jusqu’au 31 décembre 2038. C’est que Stephan Hawking s’était interrogé au cours de ses recherches sur la faisabilité de voyager dans le temps, mais aussi sur la possibilité que plusieurs univers existent.C’est ce qu’a indiqué un des porte-parole de sa fondation : « Nous ne pouvons pas exclure la possibilité de voyager dans le temps car, à notre satisfaction, cela n’a pas été réfuté. Tout chose est possible jusqu’à ce que l’inverse ait été prouvé ». Le scientifique de renom avait fait part de telles idées dans son best-seller, Une brève histoire du temps.De son vivant, Stephen Hawking avait déjà organisé une fête pour les voyageurs du futur en 2009, où personne n’était venu. Ce ne sera pas le cas pour son inhumation, puisque 12 000 personnes ont déjà candidaté pour participer au tirage au sort.