Une start-up promet de télécharger votre cerveau dans le cloud aprés votre mort

Nectome, une start-up anglo-saxonne, propose de conserver des cerveaux humains dans de l’azote liquide, pour pouvoir l’analyser dans le futur, lorsque les technologies le permettront, afin de stocker ses données dans le Cloud.C’est un projet pour le moins surprenant qui est proposé par la start-up Nectome. Il émane plus spécifiquement de deux scientifiques qui ont travaillé au MIT et qui n’est pas sans poser des problèmes éthiques. Il se rapproche en effet dangereusement de la science-fiction. L’annonce en elle-même est provocante : « Et si nous disions que nous pourrions sauvegarder votre esprit » ?Nectome, une start-up aux annonces chocNectome propose en fait de conserver votre cerveau, en misant sur les technologies du futur, qui pourraient permettre de numériser et de télécharger vos souvenirs. Ainsi, une fois votre mort déclenchée par la société et effective, votre cerveau pourrait en quelque sorte continuer à vivre grâce à une machine qui permettrait de charger le contenu de votre cerveau sur un autre support, dans le Cloud par exemple. C’est en tous cas la belle ou folle promesse de Nectome…Et pour préserver votre précieux cerveau, la start-up propose un dispositif chimique d’embaumement, nommé vitrifixation. Celui-ci permet de conserver l’organe dans un état optimal pendant plusieurs longues années.Un cerveau préservé et le fantasme de l’immortalitéLes promoteurs de la start-up sont très optimistes, puisqu’ils estiment « [qu’] il sera possible de numériser votre cerveau préservé et d’utiliser ces souvenirs pour recréer votre esprit ». Il faut dire que l’un des leurs, Robert McIntyre, a gagné par le passé un prix après avoir conservé un cerveau de cochon comme cela ne s’était jamais fait auparavant.Toutefois, on peut avoir des doutes quant à la réalisation de ce projet fou, dans la mesure où ces chercheurs ont une vision très réductrice du cerveau, qui fonctionnerait comme un PC, selon eux. Sachant qu’un cerveau humain est constitué de plusieurs dizaines de milliards de neurones, et qu’un PC pourrait disposer d’à peine 10 000 neurones en 2024, la tâche s’annonce particulièrement difficile.Cela n’a pas pour autant découragés ceux qui croient dur comme fer à l’immortalité. Ainsi, ils sont 25 déjà à avoir déboursé la somme de 10 000 dollars pour être vitrifixés… Ce projet fou provient des États-Unis, où des courants « transhumanistes » nourrissent beaucoup d’espoir dans la technologie afin de devenir immortel…