Les nouveaux processeurs Intel anti Spectre et Meltdown arrivent

Intel continue de réagir afin d’enrayer les failles Spectre et Meltdown. Après avoir proposé des mises à jour de ses logiciels, la société va plus loin en proposant des puces à l’architecture nouvelle, ce qui offrira une protection efficace contre ces vulnérabilités.Intel semble progressivement venir à bout des deux failles Spectre et Meltdown, qui lui ont fait beaucoup de tort en 2017. C’est ce que vient d’annoncer le PDG de la société, Brian Krzanich, qui avec sa nouvelle solution, espère éradiquer définitivement ces deux vulnérabilités, qui résident au sein même des puces conçues par Intel, et qui permettent l’introduction de malwares.Une lutte tenace d’Intel à l’encontre des failles Spectre et MeltdownIl s’agit donc de s’attaquer au cœur même du problème, à savoir ces fameuses puces. Le PDG d’Intel a ainsi indiqué que son entreprise s’attelait à changer la structure même de celles-ci, ce qui devrait permettre d’introduire de nouveaux dispositifs de protection. Il s’agit ainsi d’ériger « des murs de protection supplémentaires entre les applications ».Intel a indiqué l’existence de nouveaux processeurs Xeon destinés aux serveurs informatiques qui seront nettement plus efficients et sûrs, afin d’empêcher les attaques tierces exploitant la faille de sécurité Spectre. Ces changements importants auront lieu sur la prochaine génération de processeurs Intel, à savoir les Cascade Lake, mais aussi sur les processeurs Core de 8ème génération. On peut sérieusement envisager une commercialisation dés la seconde moitié de l’année.Intel espère ainsi limiter et enrayer les actions menées par les pirates. A noter toutefois que ces dispositifs s’annoncent plus efficients à l’encontre de Meltdown, et ne concernent que deux versions de Spectre.Des puces Intel à la structure différentePour la troisième variante de Spectre, Intel a un peu plus de mal à trouver la parade. Il faudra donc se contenter des mises à jour de logiciels proposées par Intel. Rappelons qu’au mois de janvier, Intel a déjà réagi en apportant des correctifs pour l’ensemble des produits vendus ces cinq dernières années, avec plus ou moins de bonheur.En effet, le résultat n’a pas été celui escompté, provoquant des ralentissements ainsi que des redémarrages imprévus, ce qui avait abouti à un arrêt provisoire de ces différents correctifs.Intel a ainsi vu rouge durant ce début d’année, d’autant plus que les deux failles Spectre et Meldown lui ont valu des ennuis judiciaires. Des class-actions, en l’occurrence des actions collectives, ont ainsi été lancées, accusant Intel d’avoir communiqué bien trop tard sur les deux vulnérabilités. Reste à savoir si les nouvelles puces proposées par la société calmeront la grogne…