Logan : notre avis sur l’ultime aventure que Hugh Jackman et Patrick Stewart méritaient

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour rester poli – des précédents films Marvel dédiés à Wolverine (X-Men Origins: Wolverine en 2009 et  Wolverine : Le Combat de l’Immortel en 2013). D’autant que comme dans le dernier film cité, c’est James Mangold qui est à nouveau derrière la caméra pour Logan. Rassurez-vous, les trailers ne mentaient pas : Logan n’est pas un film comme les autres et efface allègrement les erreurs réalisées auparavant. Un dernier voyage pour Wolverine et Professeur X Avant de voir pourquoi, petit rappel des faits. Logan se base sur l’arc de comics Marvel Old Man Logan. Nous sommes dans le futur (en 2029 exactement) et de nombreux indices laissent fortement à penser que ce film est bel et bien indépendant des autres et peut-être même dans sa propre timeline. Dans tous les cas, pas besoin d’être un fan pour s’y retrouver, il suffit de savoir ce qu’est un mutant et d’avoir au moins une petite idée de qui sont les personnages Logan/Wolverine et Charles Xavier/Professeur X. Dans ce futur proche, fort bien retranscrit par petites touches soit dit en passant, les mutants n’existent presque plus et n’apparaissent en tout cas plus depuis de nombreuses années. Logan (Hugh Jackman) est vieillissant et malade et fait office de chauffeur de limousine afin de pouvoir s’occuper et payer les médicaments de Charles Xavier (Patrick Stewart) qui, alors âgé de plus de 90 ans, doit être isolé et lourdement traité pour éviter à ses pouvoirs psychiques de semer le chaos malgré lui. Une adaptation qui ne met pas d’eau dans son vin Ce duo se cache à la frontière mexicaine avec Caliban (Stephen Merchant), afin notamment d’empêcher les autorités anti-mutants de capturer le Professeur X et son formidable cerveau déclinant. Leur routine bascule le jour où Logan croise la route d’une infirmière nommée Gabriela. Celle-ci lui demande de l’emmener elle et une petite fille pourchassée par des mercenaires à Eden, un endroit dans le Dakota du Nord où elle sera en sécurité. Il apparait rapidement que cette fameuse petite fille, nommée Laura/X-23 (Dafne Keen) est une mutante pourchassée par la société Transigen. Va alors démarrer une course poursuite entre nos héros et leurs poursuivants, menés notamment par le chef de la sécurité de la firme (Boyd Holbrook) et le scientifique en chef (Richard E. Grant). Voilà pour le scénario de base qui, malgré sa légèreté apparente, permet à Logan de faire bien des choses. Des griffes qui vont en profondeur Tout d’abord et avant tout, le nombre réduit de personnages du film permet aux héros portés pendant des années par Hugh Jackman et Patrick Stewart d’avoir le départ qu’ils méritent. Les deux acteurs donnent tout dans leur dernière apparition dans l’univers X-Men et ce Wolverine grognon mais vulnérable et ce Professeur X sénile mais sympathique sont assurément touchants et captivants à suivre. Impossible également de ne pas relever la performance solide de Dafne Keen dans le rôle tantôt posé tantôt déchaîné de X-23 ou encore celle de Boyd Holbrook (vu dans Narcos). Outre ces performances véritablement plaisantes, Logan se fait également plaisir sur la forme. La réalisation propose régulièrement des plans magnifiques et la photo flatte la rétine tandis que les scènes de combats qui rappellent un peu les séries Daredevil et Spartacus sont jouissives. Sanglant, rapide, déchaîné… c’est le Wolverine rated-R qu’on aurait toujours voulu voir et il aura fallu attendre le 10ème film de la franchise pour enfin prendre son pied avec un long-métrage qui ne se met aucune barrière. Ça va trancher chérie Logan ne met jamais de gants et assume toujours pleinement les directions qu’il prend pour le plus grand plaisir du spectateur qui évite ainsi d’être frustré durant cette fuite en avant désespérée. De même, nous parlions d’équilibre au début. Les touches d’humour sont présentes juste comme il faut, les rares références X-Men sont idéalement dosées et le film alterne parfaitement passages émouvants et moments plus dynamiques. Le rythme ne vient à aucun moment desservir toutes les qualités citées plus haut et il est finalement assez difficile de vraiment critiquer cette adaptation qui semble avoir enfin tout compris au matériau original. Bon, parce que rares sont les oeuvres sans défaut, relevons quand même trois petits points qui empêchent Logan d’atteindre la perfection. Tout d’abord, si les héros principaux jouissent d’une véritable profondeur, on ne pourra pas en dire autant des méchants qui demeurent assez anecdotiques. Ensuite, le cartésien en moi n’a pas pu s’empêcher de relever quelques incohérences et raccourcis scénaristiques (notamment autour de X-23), mais rien de rédhibitoire. Enfin, la musique de Marco Beltrami est assez décevante : tantôt trop absente tantôt un brin trop dissonante. Dommage. Logan : notre avis Logan est le meilleur film dédié à Wolverine (ce qui n’était pas très dur, admettons) et la meilleure manière possible de dire adieu au célèbre personnage et au Professeur X. Logan est probablement le meilleur long-métrage X-Men et assurément l’un des meilleurs films Marvel/de super-héros. Il s’agit d’ailleurs d’un formidable film tout court qui multiplie les réussites sur le fond comme sur la forme. Avec ses personnages profonds et touchants couvrant 3 générations, le film de James Mangold semble avoir tout compris en mêlant habilement passages pleins d’émotions et combats ultra violents ou encore références au monde des X-Men et thèmes plus universels. Bref, Logan est le succès que l’on espérait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

High tech

Jeux Vidéo

Mobile

Culture

À voir aussi

Le décret anti-immigration de Trump indigne la Silicon Valley

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Le décret anti-immigration de Trump indigne la Silicon Valley »

Ninebot One E+ : une jolie réduction de 400€ sur la gyroroue par Segway

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Ninebot One E+ : une jolie réduction de 400€ sur la gyroroue par Segway »

Bons plans : le résumé de la journée avant le weekend

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Bons plans : le résumé de la journée avant le weekend »

Le marché des tablettes toujours en chute libre

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Le marché des tablettes toujours en chute libre »

Samsung accroit son leadership sur le marché des mobiles

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Samsung accroit son leadership sur le marché des mobiles »

Bons plans : coup d’œil sur ce qu’il ne fallait pas rater

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Bons plans : coup d’œil sur ce qu’il ne fallait pas rater »

Bons plans : retour sur les meilleures offres de la journée

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Bons plans : retour sur les meilleures offres de la journée »

Bons plans : retrouvez les meilleures offres du Prime Day Amazon

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « Bons plans : retrouvez les meilleures offres du Prime Day Amazon »

MacBook Air : un 13″ en réduction chez Fnac (i5, SSD, RAM 8 Go)

“Polala”. Tel est le premier “mot” qui m’est venu à l’esprit en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Logan (“équilibre” étant le premier vrai mot à venir ensuite, et nous verrons plus loin pourquoi). Malgré des bandes-annonces fort alléchantes, la méfiance restait pourtant de mise à cause de la qualité toute relative – pour … Continuer la lecture de « MacBook Air : un 13″ en réduction chez Fnac (i5, SSD, RAM 8 Go) »