#OSTgasme Westworld : encore un succès insolent signé Ramin Djawadi

Dans notre rubrique dédiée à la musique de films, séries et jeux vidéo, nous essayons au maximum de varier les compositeurs et les types d’oeuvres accompagnées. Sauf que voilà, aujourd’hui nous allons une fois de plus devoir faire une exception à cause du talent scandaleux de Ramin Djawadi. En effet, c’est déjà la 4ème fois que nous allons devoir parler de son travail, dont la 3ème pour une série télévisée. Après Person of Interest, Pacific Rim et la saison 6 de Game of Thrones, place aujourd’hui à la musique de Westworld. On relèvera d’ailleurs que ce n’est pas la première fois que Ramin Djawadi travaille avec Jonathan Nolan, co-créateur de Westworld, puisque ce dernier est également le créateur de PoI. Bref, place à de la musique qui mélange habilement western et technologie via quelques reprises réussies de morceaux connus et surtout des créations originales efficaces. On appréciera d’ailleurs sa présence sur de nombreux services en ligne, ainsi que sa longueur conséquente (34 morceaux). Ramin Djawadi Ramin Djawadi – Main Title Theme Sans surprise, démarrons avec la musique du générique qui résume d’ailleurs plutôt bien la saison 1. Un démarrage doux au piano qui grimpe rapidement dans les tours pour gagner en intensité et se terminer sur des notes graves. Ramin Djawadi – Sweetwater Si vos doigts jouent du piano dans les airs durant « Sweetwater » (le thème du train) pas de panique, c’est normal. Pareil pour le violon un peu plus loin dans le morceau. Ramin Djawadi – Paint It, Black Sans hésiter notre reprise préférée de tout l’album, « Paint It, Black » n’a plus grand-chose à voir avec la version originale des Rolling Stones mais donne assurément envie d’arpenter le décor de la série à cheval. Ramin Djawadi – Nitro Heist Probablement notre piste originale favorite de l’OST, « Nitro Heist » est comme son nom l’indique un peu plus énervée que les autres, tout en reprenant des motifs utilisés précédemment. Ramin Djawadi – Violent Delights L’aspect western de la série a été largement abordé jusqu’ici, place donc à « Violent Delights » qui change complètement de genre pour s’attaquer davantage au pendant technologie. Ramin Djawadi – Bicameral Mind Il y a encore beaucoup de pistes qui mériteraient d’être mises en avant, mais terminons sur « Bicameral Mind ». Avec son intro douce, son rappel du thème principal et son piano entêtant, c’est la foire aux frissons.