Bons plans : les petits prix de la journée

Bons plans : les petits prix de la journée

Notre récapitulatif quotidien des meilleures offres high-tech, édition du lundi 19 mars.Les meilleures offresLégère et résistante, la montre sport Garmin Vìvosport vous permet de mesurer précisément vos efforts et d’atteindre vos objectifs sportifs facilement grâce au GPS et au suivi de la fréquence cardiaque. Utile aussi bien au quotidien que lors de séances sportives ponctuelle, le bracelet affiche également un suivi d’activités qui vous indique notamment le nombre journalier de pas et de calories brûlées. Autonome jusqu’à 7 jours, le bracelet Vìvosport™ vous suit dans toutes vos activités sans problème. Étanche à 50 mètres, il peut même vous accompagner au cours de toutes vos baignades ou sous la douche.Garmin Vìvosport — 199€ 169€ sur BoulangerLa réalité augmentée passe par l’utilisation du monde réel pour y afficher des informations (en 2D ou 3D), avec lesquelles l’utilisateur va pouvoir interagir. Pensez à Pokémon Go, par exemple. La RA est aussi le dernier pari d’Apple, qui a largement centré le marketing de l’iPhone X autour de cette technologie. Le casque Lenovo Mirage et le jeu Star Wars Jedi Challenges permettent de s’y croire encore un peu plus que dans les deux derniers épisodes de Battlefront.Lenovo Mirage + Star Wars Jedi Challenge — 299€ 199€ chez FnacForfaits MobileForfait illimité SMS, MMS, appels + 40 Go — 24€99 9€99 chez Sosh avec le code CHICHIForfait illimité SMS, MMS, appels + 100 Go — 20€ par mois chez RED by SFRForfait mobile + Internet (Fibre/ADSL) — 34€99 14€99 chez Sosh

Le mode slow-motion du Huawei P20 se dévoile dans une vidéo

Le mode slow-motion du Huawei P20 se dévoile dans une vidéo

Le Huawei P20 proposera un mode slow-motion. Mode qui se dévoile dans une vidéo leakée.Plus qu’une poignée de jours avant que le voile ne soit levé sur le Huawei P20. Un smartphone qui sera présenté lors d’un événement parisien exclusif le 27 mars. Et alors que la plupart des rumeurs évoquent – avec une grande certitude – la présence d’une triple capteur photo, le mode slow-motion serait également au rendez-vous. Un mode qui se dévoile aujourd’hui dans une vidéo leakée sur Twitter !Le mode slow-motion disponible pendant l’enregistrementSlooow moootion #ImmaginaOOOltre #HuaweiP20
Congrats 4 u cats… @SofiaLehtimaki ????
????#catlover pic.twitter.com/AX3mxLvtg6— Ricciolo (@Ricciolo1) March 18, 2018C’est via cette vidéo émanant de Ricciolo que les twittos ont pu découvrir le mode slow-motion du Huawei P20. Un mode qui devrait être disponible pendant l’enregistrement de la vidéo en pressant un simple bouton affiché à l’écran – simple supposition. La vidéo montre d’ailleurs le mode slow-motion actif pendant une courte seconde pendant que l’homme effectue un salto contre un mur. Avec cette vidéo leakée, un bel avant-goût des capacités techniques du smartphone et ce pourront proposer les triples capteurs. Rendez-vous le 27 mars prochain pour découvrir le tant attendu Huawei P20…

La France veut attaquer Google et Apple en justice, les géants répliquent

La France veut attaquer Google et Apple en justice, les géants répliquent

Il y a quelques jours, le ministre de l’Économie et des Finances avait indiqué vouloir assigner Google et Apple en justice pour abus de position dominante à l’égard des développeurs français, Apple et Google ont répliqué au gouvernement.En milieu de semaine, nous l’évoquions dans cet article, Bruno Le Maire, le ministre français de l’Économie et des Finances s’était engagé a entamé une action en justice contre Apple et Google pour « pratiques commerciales abusives », justifiant ses propos en expliquant : « Lorsque des développeurs veulent vendre leur application à Google ou Apple, ils se voient imposer des tarifs. Google et Apple récupèrent les données, peuvent modifier unilatéralement les contrats avec les développeurs ».La réponse de Google et Apple aux menaces du gouvernement françaisFace aux attaques du ministre de l’Économie et des Finances dans la presse française et sous la menace d’une action en justice, Apple et Google ont donc répondu à Bruno Le Maire. Apple a déclaré : « Nous sommes fiers d’avoir de solides relations avec des dizaines de milliers de développeurs à travers la France, qui ont gagné 1 milliard d’euros sur l’App Store. […] Cela n’a été possible que grâce à l’investissement d’Apple dans iOS, les outils de développement et l’App Store », ajoutant : « Nous sommes entièrement disposés à partager notre version devant les tribunaux français et à éclaircir ce malentendu ».Concernant l’argument avancé par Bruno Le Maire sur la question de la collecte de données, la marque à la pomme a indiqué : « Apple a toujours défendu la confidentialité et la sécurité des utilisateurs et n’a pas accès aux transactions des utilisateurs avec des applications tierces ».La firme de Cupertino rappelle également au gouvernement français qu’un grand nombre de développeurs français ont « fondé leurs entreprises avec une ou deux personnes et ont ensuite vu leurs équipes grandir pour offrir leurs applications aux utilisateurs de 155 pays », ajoutant : « Cela n’a été possible que grâce à l’investissement d’Apple dans iOS, les outils de développement et l’App Store ». Un point que l’on peut difficilement contredire…Google de son côté a déclaré : « Avec plus de 1000 téléchargements par seconde, Google Play est un excellent moyen pour les développeurs […] de proposer leurs applications aux utilisateurs du monde entier. Nous avons collaboré avec la DGCCRF sur de nombreux sujets ces dernières années, y compris sur Google Play. Nous considérons que nos conditions sont conformes à la législation française et nous sommes prêts à expliquer notre position devant les tribunaux ».Chacun campe donc sur sa position, le bras de fer entre l’État français et les géants Apple et Google se déroulera devant le tribunal de commerce de Paris.

Sea of Thieves : découvrez le trailer de lancement

Sea of Thieves : découvrez le trailer de lancement

Le studio Rare commence enfin à laisser filtrer des infos sur son prochain gros titre Sea of Thieves. Ce jeu de piraterie sortira le 20 mars, alors voici tout ce que vous devez savoir sur cette exclusivité Xbox One et PC.Les adeptes d’aventures de pirates l’attendaient depuis longtemps maintenant, mais leur patience sera récompensée par l’arrivée du jeu multijoueur Sea of Thieves, ce 20 mars 2018.Sortie de Sea of Thieves dans quelques joursLe studio Rare a profité d’un live en fin de semaine pour dévoiler quelques infos sur son jeu Sea of Thieves. On sait par exemple qu’il y aura bien un Kraken dans le jeu, qui pourra modifier le destin des pirates du jeu à tout moment. En effet, cette créature s’attaquera aux bateaux sans prévenir et seul indice d’une future attaque, l’eau qui deviendra noire quelques secondes avant l’attaque.De précieuses secondes qu’il faudra utiliser pour mettre la poudre d’escampette. En cas d’attaque, d’autres joueurs pourront vous aider à vous sortir de cette mauvaise passe ou au contraire d’en profiter pour piller vos trésors…Rare a également confirmé la possibilité de changer l’apparence de votre bateau et de votre pirate, ainsi que la présence de nouvelles îles à découvrir dans le jeu. Une plutôt bonne nouvelle car du coup les aventures se multiplient, rendant le jeu encore plus passionnant.Plus qu’un grand discours, voici un trailer de 8 minutes qui vous permettra de vous mettre l’eau à la bouche…mais surtout de tout savoir sur ce jeu !Les amateurs du genre apprécieront, car on entend déjà parler d’un pack console Xbox One S 1TB et du jeu Sea of Thieves pour seulement 379,99 $. Sinon, le jeu sera lancé sur Xbox One et PC. Avec Sea of Thieves, on peut dire qu’il s’agit du retour en force du studio Rare chez Microsoft, qui mise beaucoup sur ce prochain titre en proposant une nouvelle exclusivité.

World War Z : on en est où ?

World War Z : on en est où ?

Vous aviez aimé le film World War Z, dans lequel Brad Pitt joue un rôle mémorable au milieu de hordes de zombies ? Un jeu vidéo du même nom est en cours et de nouvelles infos ont fuité, on vous dit tout !Warner Bros et le studio Saber Interactive avaient profité des Game Awards 2017 pour dévoiler l’existence d’un futur jeu en cours de production, à savoir le jeu World War Z. Les plus perspicaces diront “comme le film ? ” Eh bien oui justement, Saber Interactive a indiqué que le jeu collerait énormément au film aussi bien sur les décors, que sur le comportement des zombies.
World War Z : les hordes de zombies arrivent cette année
Matthew Karch, PDG de Saber Interactive a en effet laissé filtrer quelques infos lors d’une interview accordée à PlayStation UK. On sait par exemple que vous vous rendrez dans plusieurs villes pour tenter d’enrayer cette apocalypse zombie, comme New York, Moscou, Jérusalem ou encore l’aérodrome coréen présent dans le film. Le PDG précise que d’autres lieux seront présents et sans faire de spoiler pour le film de 2019, certaines villes y seront ajoutées !Dans le film, Brad Pitt était en mode ” faut que je me barre de là au plus vite “, dans le jeu vous n’aurez pas cette chance, il faudra affronter les hordes de zombies frontalement et autant dire que cela sera particulièrement impressionnant. Plus d’un joueur se payera de belles frayeurs ! Ce jeu sera multijoueur, ce qui ne sera pas de trop pour tenter de tuer des milliers de zombies en même temps. De plus, il faudra également faire tourner vos neurones à 200 km/h, car pour freiner ou bloquer une horde, il est possible d’utiliser les éléments du décor, de faire exploser des voitures, de poser des pièges en amont, de créer des barricades et bien plus encore.Le jeu World War Z sera un TPS dans le style de Resident Evil 4, concrètement cela signifie que la caméra offrant l’angle de vue se situera au-dessus de l’épaule du joueur, une façon d’offrir des scènes vraiment frissonnantes et de sentir la pression des hordes de zombies arrivant vers vous.Pour le moment, les infos s’arrêtent là, on ne sait pas encore la date de sortie de World War Z, mais le titre est attendu pour 2018 sur PlayStation 4, Xbox One et sur PC.Trailer du jeu World War Z

Firefox Screenshots inclut un éditeur d’images en ligne

Firefox Screenshots inclut un éditeur d’images en ligne

Firefox Screenshots existe depuis fin 2017, toutefois ce nouveau dispositif permet désormais de réaliser des captures d’écran sur le web et ensuite de les éditer en ligne avec des annotations par exemple.Les services sous Firefox se multiplient, permettant ainsi d’améliorer l’expérience de l’usager. Les dernières nouveautés en date ont trait à la capture d’écran, avec des évolutions qui se sont effectuées en deux étapes. C’est depuis la fin de l’année dernière que les usagers ont pu effectuer des captures d’écran sur le Web, plus précisément avec la version 56 de Firefox.Il est maintenant possible d’éditer les captures d’écran sur Firefox ScreenshotsLe mode opératoire est des plus simples : il faut tout d’abord se rendre sur la page web qui vous intéresse, puis cliquer sur les points de suspension se trouvant dans la barre d’adresse. Une fois que vous avez activé l’option « prendre une capture d’écran », c’est à vous de sélectionner ce que vous désirez capturer, un morceau de la page ou son intégralité.Cet outil, dénommé Firefox Screenshots, s’est enrichi d’une nouvelle fonctionnalité qui a été officialisée le 12 mars dernier par John Gruen, en charge des outils liés aux innovations produit. En effet, une mise à jour permet d’enrichir le dispositif.L’édition des captures d’écran sur le webEn effet, il est dorénavant possible de réaliser des annotations directement sur la capture d’écran. Pour cela, il faut tout d’abord utiliser les services Mozilla, puis aller sur l’onglet « Enregistrer ».Dès lors, vous atterrissez sur une nouvelle page où apparaît un autre onglet prenant la forme d’un crayon. Celui-ci permet d’accéder aussi bien à l’éditeur d’image, qu’au menu, ce qui vous permet de réaliser les changements que vous souhaitez. A noter toutefois que les options sont assez limitées : rogner l’image, surligner ou choisir la couleur.Firefox Screenshots a été présenté au public en 2017, et il a beaucoup évolué depuis. En effet, son premier usage était notamment de capturer une image d’une vidéo en cours de visionnage. L’outil est en tout cas très pratique et ne devrait pas avoir de mal à trouver son public.

Une start-up promet de télécharger votre cerveau dans le cloud aprés votre mort

Une start-up promet de télécharger votre cerveau dans le cloud aprés votre mort

Nectome, une start-up anglo-saxonne, propose de conserver des cerveaux humains dans de l’azote liquide, pour pouvoir l’analyser dans le futur, lorsque les technologies le permettront, afin de stocker ses données dans le Cloud.C’est un projet pour le moins surprenant qui est proposé par la start-up Nectome. Il émane plus spécifiquement de deux scientifiques qui ont travaillé au MIT et qui n’est pas sans poser des problèmes éthiques. Il se rapproche en effet dangereusement de la science-fiction. L’annonce en elle-même est provocante : « Et si nous disions que nous pourrions sauvegarder votre esprit » ?Nectome, une start-up aux annonces chocNectome propose en fait de conserver votre cerveau, en misant sur les technologies du futur, qui pourraient permettre de numériser et de télécharger vos souvenirs. Ainsi, une fois votre mort déclenchée par la société et effective, votre cerveau pourrait en quelque sorte continuer à vivre grâce à une machine qui permettrait de charger le contenu de votre cerveau sur un autre support, dans le Cloud par exemple. C’est en tous cas la belle ou folle promesse de Nectome…Et pour préserver votre précieux cerveau, la start-up propose un dispositif chimique d’embaumement, nommé vitrifixation. Celui-ci permet de conserver l’organe dans un état optimal pendant plusieurs longues années.Un cerveau préservé et le fantasme de l’immortalitéLes promoteurs de la start-up sont très optimistes, puisqu’ils estiment « [qu’] il sera possible de numériser votre cerveau préservé et d’utiliser ces souvenirs pour recréer votre esprit ». Il faut dire que l’un des leurs, Robert McIntyre, a gagné par le passé un prix après avoir conservé un cerveau de cochon comme cela ne s’était jamais fait auparavant.Toutefois, on peut avoir des doutes quant à la réalisation de ce projet fou, dans la mesure où ces chercheurs ont une vision très réductrice du cerveau, qui fonctionnerait comme un PC, selon eux. Sachant qu’un cerveau humain est constitué de plusieurs dizaines de milliards de neurones, et qu’un PC pourrait disposer d’à peine 10 000 neurones en 2024, la tâche s’annonce particulièrement difficile.Cela n’a pas pour autant découragés ceux qui croient dur comme fer à l’immortalité. Ainsi, ils sont 25 déjà à avoir déboursé la somme de 10 000 dollars pour être vitrifixés… Ce projet fou provient des États-Unis, où des courants « transhumanistes » nourrissent beaucoup d’espoir dans la technologie afin de devenir immortel…

PlayerUnknown’s Battlegrounds désormais disponible sur iOS

PlayerUnknown’s Battlegrounds désormais disponible sur iOS

Alors que Fortnite est disponible sur invitation pour iOS, PlayerUnknown’s Battlegrounds lui emboîte le pas…Fortnite et PlayerUnknown’s Battlegrounds se font déjà la guerre sur consoles et PC. Il faut dire que les deux jeux reprennent un concept similaire tout en apportant de légères modifications, notamment du point de vue de l’univers. L’un s’oriente du côté cartoon, l’autre est plus réaliste. Et alors que Fortnite fait parler de lui pour son déploiement sur smartphones – notamment iOS puisque des joueurs ont reçu les premières invitations – il en est de même pour PlayerUnknown’s Battlegrounds. Le jeu est même disponible pour les iPhone et iPad (mais uniquement au Québec).Un jeu entièrement gratuitPour rappel, tout comme Fortine, PlayerUnknown’s Battlegrounds est entièrement gratuit. Il faudra passer par des achats intégrés pour obtenir des personnalisations pour son personnage : c’est là que le studio derrière le jeu tire sa rentabilité. PlayerUnknown’s Battlegrounds permet donc à 100 joueurs de s’entretuer sur une carte qui se réduit progressivement, un peu comme le film/manga Battle Royale d’où tire son nom ce mode de jeu. A noter que PlayerUnknown’s Battlegrounds n’est disponible que sur l’App Store québecois : il faudra donc passer par ce dernier pour pouvoir l’essayer. Mais soyez rassurés, un débarquement français ne devrait pas tarder…