MWC 2018 : Samsung songe à abandonner le nom du Galaxy S10

MWC 2018 : Samsung songe à abandonner le nom du Galaxy S10

Et si le Galaxy S10 ne voyait jamais le jour ? Une possibilité que Samsung semble envisager !Alors que le MWC bat son plein, un smartphone a retenu l’attention : le Galaxy S9 de Samsung. Nouveau chapitre d’une gamme dont la qualité n’est plus à prouver auprès des aficionados de nouvelles technologies. Et malgré un nom très évocateur auprès des fans, la firme pourrait abandonner ce dernier. Et pour cause : DJ Koh, responsable de la branche mobile chez Samsung, a fait une déclaration surprenante faisant disparaître la possibilité d’un Samsung Galaxy S10 !Une déclaration équivoque de DJ KohImagine-t-on Apple abandonner la nomination iPhone ? Jamais de la vie ! Alors lorsqu’il s’agit du fameux “S” de la gamme Galaxy de Samsung, le même constat s’impose. Pourtant, lors d’une session avec une poignée de chanceux journaliste, DJ Koh a fait une révélation étonnante. Pour lui, le Samsung Galaxy S10 pourrait ne pas voir le jour et adopter un autre nom. Une courte déclaration qui suffira à faire jaser les aficionados de la firme coréenne…Bien que Samsung continuera d’utiliser la marque Galaxy, nous réfléchissons au fait de conserver ou non le nom S ou le système de numérotation

The Witcher : la créatrice de la série Netflix dévoile les personnages qui devraient être là

The Witcher : la créatrice de la série Netflix dévoile les personnages qui devraient être là

Lauren Schmidt Hissrich a dévoilé quelques éléments de sa future série The Witcher pour Netflix sur Twitter.En décembre dernier nous apprenions l’identité de la personne qui ferait office de showrunner sur l’adaptation en série de la saga vidéoludique The Witcher sur Netflix : Lauren Schmidt Hissrich. Ces derniers jours, la scénariste et productrice qui a notamment travaillé sur Daredevil, The Defenders ou encore The West Wing, a été assez bavarde sur Twitter.Un casting de personnages qui s’annonce solideTout d’abord, elle a fait (et continue de le faire) une longue liste accompagnée de descriptions des personnages des jeux et romans, que l’on peut donc espérer retrouver dans la série. Bien entendu, le projet n’en étant encore visiblement qu’à un stade préliminaire, rien ne dit qu’au final certains ne passeront pas à la trappe.Sont ainsi listés (en thread dans le tweet ci-dessous) : Geralt, Yennefer, Ciri, Ablette, Jaskier, Triss Merigold, Cahir, Régis, Vilgefortz, Emhyr, Milva, Leo Bonhart, Villentretenmerth, Essi Daven et Angoulême. En guise d’exemple, notre héros sorceleur est décrit comme stoïque, circonspect, équilibré, féroce, mais aussi tendre et doux dans un petit coin de son coeur qu’il ne révélera jamais avant peut-être la fin, et même alors il ne s’agira que d’un aperçu.And now, all in one handy thread… #TheWitcher characters.GERALT IS:
Stoic.
Circumspect.
Balanced.
Fierce.
Soft-and-squishy-in-a-tiny-place-in-his-heart-that-he'll-never-reveal-until-maybe-the-end-and-even-then-it-will-just-be-a-hint— Lauren S. Hissrich (@LHissrich) February 23, 2018Un aperçu de la création d’un pilote de sériePlus récemment, Lauren Schmidt Hissrich a partiellement dévoilé sa méthode de travail pour écrire un pilote via une capture d’écran de fichiers sur son ordinateur. Elle déclare d’ailleurs qu’elle a présenté les évènements principaux de l’histoire de la saison 1 à Netflix le 13 décembre et que le 28 elle avait étoffé les arcs personnels des personnages du pilote. Durant les mois de janvier et février elle a ensuite retravaillé ses écrits pour que le 23 février elle termine enfin la première version du pilote, longue de 78 pages. Un peu trop longue selon elle, mais elle n’est pas prête pour le moment à y opérer de nouvelles suppressions.I missed so many questions during my weekend away, but someone asked how long it takes to write a pilot. Here's my process on #TheWitcher, via my computer files — pic.twitter.com/zMEjdB4A3m— Lauren S. Hissrich (@LHissrich) February 27, 2018

Un iPhone XXL dans les cartons pour Apple

Un iPhone XXL dans les cartons pour Apple

Un nouvel iPhone XXL pour Apple ? Il semblerait que la firme de Cupertino planche dessus pour une sortie en octobre.Tous les ans, de nombreuses rumeurs font leur apparition sur la toile à propos des prochains smartphones de grands constructeurs. La dernière en date concerne un modèle qui serait en préparation par Apple. Et il s’agirait ni plus ni moins qu’un iPhone taille XXL avec plusieurs fonctionnalités proposées et adaptées à des utilisations alternatives. C’est Bloomberg, souvent bien renseigné, qui est à l’origine de cette information…Nom de code : D33Bloomberg révèle donc plusieurs informations à propos de cet iPhone XXL, en commençant par son nom de code : D33. Mieux, le téléphone serait actuellement en train de subir des tests de production avec les fournisseurs pour une commercialisation envisagée en octobre prochain. Mais alors qu’en est-il de ses dimensions ? Bloomberg évoque un écran 6,5 pouces avec une coque de la même taille que l’iPhone 8 Plus. Le smartphone serait en outre équipé d’iOS 12, d’un processeur A12, de la reconnaissance faciale poussée de l’iPhone X etc. Avec ce iPhone version XXL, la firme de Cupertino ciblerait un marché bien spécifique, celui des professionnels à la recherche de grands écrans – qui se dirigent souvent vers des phablettes comme les Samsung Galaxy Note… A noter que cet iPhone aura la possibilité d’accueillir deux cartes SIM, l’une pour l’utilisation privée, l’autre pour un usage professionnel…Bien évidemment, tant que cette information n’a pas été confirmée par Apple himself, l’existence de cet iPhone XXL reste une supposition…

Le Huawei P20 se dévoile dans une nouvelle vidéo

Le Huawei P20 se dévoile dans une nouvelle vidéo

Une nouvelle vidéo, révélée par Slashleaks, dévoile le Huawei P20. Smartphone de la firme chinoise plutôt attendu par les fans.C’est une nouvelle vidéo volée qui a fait son apparition sur le compte YouTube de Slashleaks – et reprise par le célèbre Evan Blass. Celle du Huawei P20, prochain smartphone tant attendu de la firme chinois qui s’impose comme le troisième plus gros vendeur mondial. Cette vidéo en profite pour révéler l’absence d’un triple capteur, information pourtant relayée par plusieurs médias depuis la mise en chantier du flagship.Le triple capteur absent du Huawei P20 ?La vidéo, qui ne dévoile pas si il s’agit d’un Huawei P20 dans sa version “normale”, Pro ou Lite, souligne une grosse interrogation chez les internautes : le triple capteur serait-il absent ? Et pour cause : cette vidéo d’à peine dix petites secondes n’en dévoile que deux. Bien sûr, rien n’indique que ce smartphone soit réellement celui tant attendu – même si son partage par Evan Blass, toujours bien renseigné, laisse penser à une information fiable. Sans oublier que le modèle dévoilé dans la vidéo n’est peut-être qu’un prototype et le troisième capteur thermique, donc invisible. Car comme le souligne Frandroid, la firme chinoise pourrait s’essayer à l’interpolation entre les différents capteurs dans le but d’en limiter la taille. L’objectif ? Créer une image avec une haute résolution, plus détaillée. Sans oublier la possibilité d’un meilleur zoom – déjà offerte avec un double capteur – ou une amélioration de la captation 3D. Quoi qu’il en soit, il faudra être patients avant de découvrir le Huawei P20 qui sera bientôt présenté lors d’un événement spécial parisien. Ainsi, le voile sera enfin levé sur ce flagship qui promet de concurrencer le Samsung Galaxy S9 présenté au MWC 2018 et autres futurs iPhone en préparation…

HooToo : NAS, routeur, répétiteur et batterie externe pour 29 euros

HooToo : NAS, routeur, répétiteur et batterie externe pour 29 euros

Un petit appareil avec beaucoup de ressources qui trouve de plus en plus de preneurs.La marque qui truste le top des ventes dans la catégorie “NAS” sur Amazon depuis des mois avec son TripMate Titan propose son produit en réduction.Mediacenter, répétiteur, point d’accès…À la fois routeur, NAS, batterie externe et point d’accès, mais aussi lecteur de disque dur et de fichiers multimédias, le TripMate Titan sait apparemment tout faire, et avec une note moyenne de 4,2/5 pour 268 utilisateurs (10 de plus depuis notre précédent bon plan sur le petit appareil), il y a peu de chance qu’il fasse tout cela mal.Le HooToo permet le partage de médias (vidéos, photos et musique) sur une TV connectée, une Chromecast ou un boîtier Roku, le partage de connexion Wi-Fi et le transfert de données de votre smartphone vers un disque dur connecté à la borne. Il fait également office de routeur et de répétiteur et permet de recharger votre smartphone ou tablette grâce à sa batterie de 10 400mAh. -25% HooToo : NAS, routeur, répétiteur et batterie externe Le HooToo : NAS, routeur, répétiteur et batterie externe en promotion sur Amazon EUR 39,99 EUR 29,99  Voir l’offreÀ propos des bons plans L’équipe de Begeek vous propose chaque jour le meilleur des bons plans du web aux plus petits prix. Il est possible qu’une commission nous soit reversée suite à votre achat : pour vous, le prix reste le même. Pour nous, c’est un coup de pouce qui rend notre travail possible.
Retrouvez nos bons plans sur Twitter ici @begeek_bonplan

Snapchat répond à la pétition souhaitant le retrait de la nouvelle version

Snapchat répond à la pétition souhaitant le retrait de la nouvelle version

La pétition demandant le retrait de la nouvelle version de Snapchat et qui a récolté plus d’un million de signatures tient enfin sa réponse de la part de l’équipe du réseau. Si des concessions vont être faites, Snapchat a tout de même décidé de maintenir cette version.La nouvelle interface de Snapchat a beaucoup déçu les fans du réseau, à tel point qu’ils ont été 1,2 millions à signer une pétition pour demander son retrait sur change.org. En cause, une version peu intuitive et peu ergonomique, mais ce qui avait vraiment mis le feu aux poudres, c’était la perte d’autonomie des fameuses Stories du réseau.Une réponse de Snapchat attendue suite à la pétitionPour calmer la grogne et rassurer ses abonnées, le team Snapchat a publié une lettre reprenant une argumentation développée par son patron, Evan Spiegel. Si la nouvelle interface va bien continuer à exister, le réseau a tout de même décidé de mettre de l’eau dans son vin en procédant à quelques ajustements.Élément le plus notable, les Stories seront de nouveau autonomes, ce qui ne manquera pas de satisfaire bon nombre d’adeptes du réseau. On verra ainsi un dispositif d’onglets voir le jour incessamment sous peu, qui permettra d’effectuer cette opération.Une nouvelle version avec des aménagements appréciablesAinsi, pour ce qui concerne le groupe « Amis », les conversations seront séparées des Stories. Ainsi, cette section « s’adaptera à vous et deviendra intelligente avec le temps en reflétant les utilisateurs avec qui vous êtes le plus susceptibles de snapper ».Même logique pour la section « Discover », où les abonnements concernant les médias seront autonomes par rapport aux autres types de contenus. Cette version aménagée devrait être disponible dans quelques semaines sur Android, mais il faudra être plus patient sur iOS. Cela sera-t-il suffisant pour calmer la grogne ? Rien n’est moins sûr avec les fans de la première heure.Bien que Snapchat estime que ces aménagements « permettront de personnaliser davantage leur propre expérience sur l’appli », beaucoup d’abonnés ne sont pas convaincus et demandent toujours le retrait total de cette nouvelle version, ce qui semble désormais de moins en moins probable.

Nintendo Labo : mais au fait, pourquoi du carton ?

Nintendo Labo : mais au fait, pourquoi du carton ?

Construire, jouer, découvrir… Voici les 3 mots qui accompagnent le nouveau concept du Nintendo Labo. Concrètement, les joueurs devront fabriquer eux-mêmes des accessoires de jeux vidéo pour la Switch, à partir de morceaux de carton. Mais pourquoi le carton ?Le choix du carton comme matériau de base du Nintendo Labo est en effet une décision étonnante dans l’univers du jeu vidéo, qui est pourtant tout à fait assumée par Nintendo. Shinya Takahashi, Director, Managing Executive Officer, a d’ailleurs publié un communiqué pour s’expliquer sur cette question.Nintendo explique pourquoi opter pour le carton concernant le Nintendo LaboShinya Takahashi explique : « Quand nous avons annoncé Nintendo Labo pour la première fois, beaucoup de personnes nous ont dit qu’il s’agissait d’un produit “très Nintendo”. Nous sommes ravis de cette appréciation.Chez Nintendo, lorsque nous cherchons de nouvelles façons de jouer, nous regardons toujours comment matériel et logiciel peuvent concorder », ajoutant : « Nintendo Labo est l’un des nombreux projets que nous avons actuellement en développement, et il a émergé de l’idée d’intégrer les Joy-Con, que l’on peut considérer comme une somme de capteurs, dans un ensemble plus vaste ».Le responsable est conscient que le choix du carton est pour le moins étonnant et affirme : « Je suis certain que l’utilisation de carton en a surpris plus d’un, mais l’idée n’est pas si farfelue quand on voit à quel point ce matériau nous est familier depuis notre plus jeune âge, du moins au Japon où les enfants utilisent du carton pour jouer ou encore comme matériau de création pour faire des collages ».Avec le carton, « si je ne réussis pas du premier coup, je peux recommencer»Il poursuit en précisant : « Au delà de cet aspect, une chose importante est que le carton répond parfaitement au process du “si je ne réussis pas du premier coup, je peux recommencer”. Quand nous avons commencé avec un prototype du “robot”, nous avons réalisé que la phase de construction – avec ses tentatives et ses éventuels échecs – avant d’obtenir le produit fini était en elle-même extrêmement fun, en plus de jouer une fois le produit terminé ».Il conclu en indiquant : « Cela nous a orientés vers l’idée que Nintendo Labo devait être développé comme quelque chose que les gens pourraient apprécier sous tous les aspects, pas seulement en jouant avec le produit fini mais également en faisant des modifications pendant et après la fabrication, et en comprenant ses mécanismes ».Pour le moment, difficile de prévoir comment les consommateurs réagiront avec les produits en carton du Nintendo Labo. Nouveau succès de Nintendo ou au contraire flop, rendez-vous le 27 avril prochain pour en savoir plus. Et vous, que pensez-vous du concept des packs Nintendo Labo ?

Consommation : les Français et internet en quelques chiffres

Consommation : les Français et internet en quelques chiffres

C’est l’institut de sondage bien connu Médiamétrie qui nous en dit plus sur le type de pratiques des Français en matière d’internet. En effet, une étude a été réalisée sur l’année 2017, qui met en relief des différences notables entre catégories d’âge.Médiamétrie a voulu en savoir plus sur les Français et internet. Et le premier chiffre montre que le web est un outil faisant dorénavant partie de notre quotidien, avec 83% d’usagers réguliers, soit 52 millions de Français qui se connectent à internet au moins une fois par mois.Internet, une pratique complètement rentrée dans les mœurs en FranceUn Français passe en moyenne 1h28 sur le web au quotidien et parmi cette consommation, 40% l’effectue par l’intermédiaire du smartphone, soit environ 30 millions d’usagers, devançant ainsi le PC et la tablette.Les Français montrent un vif intérêt pour les réseaux sociaux, puisqu’ils sont tout de même 50,4% à se connecter au moins une fois par jour à un réseau social, avec un poids lourd qui se nomme Facebook en tête. De manière générale les GAFA, à savoir Google, Facebook, Amazon et Apple, monopolisent 36% du temps des internautes français, et cela grâce à leurs applications et services.Des pratiques segmentées parmi les différentes CSP et les âgesToutefois, ces chiffres cachent des disparités assez importantes entre catégories socio-professionnelles. Ainsi, ce sont les CSP+ qui utilisent le plus internet, avec 2h15 en moyenne par jour. Les différences sont encore plus notables lorsque l’on effectue une segmentation par âge.Ainsi, les 15-24 ans sont les premiers adeptes de l’internet par mobile, puisque 65% d’entre eux surfent en priorité sur leur terminal. C’est 25% de plus que la moyenne générale. De plus, c’est ce même public jeune qui passe le plus de temps sur les réseaux sociaux, avec 43 minutes par jour, alors que la moyenne globale s’élève à 24 minutes.De même, il s’agit du public le plus sensible aux applications issues de l’écosystème GAFA. Et si pour les Français la TV reste le premier média, puisqu’on la regarde 3h42 en moyenne, ce n’est plus le cas chez les jeunes, qui la regardent 1h26 par jour pour 1h38 sur internet….

Google entraîne une intelligence artificielle à écrire des articles dans Wikipédia

Google entraîne une intelligence artificielle à écrire des articles dans Wikipédia

L’être humain va-t-il être supplanté par l’intelligence artificielle en matière d’écriture d’articles ? C’est en tout cas à quoi s’attelle Google Brain, qui a entraîné son intelligence artificielle à rédiger des publications du type Wikipédia…Google Brain, division de la firme consacrée à l’intelligence artificielle, nourrit de gros espoirs en matière de rédaction d’articles Wikipédia. Et les expérimentations menées récemment semblent constituer une première étape pour y parvenir de manière assez satisfaisante. Les chercheurs ont ainsi mis en place un protocole pour évaluer les capacités de leur IA en la matière.Une intelligence artificielle Google capable de rédiger des articles Wikipédia ?Pour rédiger l’article, l’IA pouvait se baser sur deux grands types de sources : l’un basé sur les résultats issus du moteur de recherche Google, en prenant en compte les dix premières pages de résultats, l’autre sur les sources indiquées au sein même des publications Wikipédia.Il faut ensuite que l’IA trouve une manière de réaliser son résumé. Le mode opératoire se déroule alors en deux étapes distinctes : la première consiste en une « synthèse extractive », la deuxième est une « synthèse abstractive ».Une IA capable de rédiger un article Wikipédia ? Oui mais…Il faut tout d’abord que l’IA choisisse une sous-catégorie de données considérée comme la plus importante. Il s’agit, en quelque sorte, d’effectuer une première sélection, sachant qu’à l’heure actuelle, la mémoire du logiciel a encore des capacités restreintes, et que la sélection de textes plus longs capables d’être séquencés sera un vrai défi pour l’avenir.C’est à partir de ces données choisies, que l’IA conçoit un résumé. Si en matière linguistique, les résumés proposés par le logiciel sont dans l’ensemble satisfaisants, tout cela est encore imparfait, les phrases sélectionnées pouvant être répétitives. De même, certains articles issus de l’IA manque de neutralité, la faute à la sélection faite par Google.Bref, l’IA ne sait pas encore bien faire le tri entre sources fiables et suggestives, mais les chercheurs de Google Brain sont satisfaits de ces premiers résultats, considérant que « des recherches plus poussées pour améliorer l’algorithme pourraient être plus fructueuses ». Une optimisation du dispositif est donc tout à fait envisageable dans un proche avenir.

MWC 2018 : Samsung présente les Galaxy S9 et S9+

MWC 2018 : Samsung présente les Galaxy S9 et S9+

Dévoilés lors du MWC 2018, les nouveaux vaisseau-amiral du fabricant coréen se veulent plus beau, plus puissant et plus capable que jamais de prendre des clichés de haute qualité grâce à des capteurs photo-vidéo retravaillés.À peine leurs prédécesseurs commercialisés, ils faisaient déjà parler d’eux par le biais de rumeurs, de bruits de couloir et de design conceptuels : les Samsung Galaxy S9 et Galaxy S9+ sont désormais bien réels, présentés aujourd’hui lors du Mobile World Congress 2018. Leurs fiches techniques et leurs nouveautés valent-elles le coup ou ne sont-elles que des arguments marketing à contre-courant d’une industrie responsable ? On vous laisse être les seuls juges des caractéristiques présentées ci-dessous, avant de présenter un test sur Begeek dans les semaines qui viennent.Galaxy S9 : le flagship Samsung millésime 2018Le Galaxy S9, nouveau flagship à l’écran Infinity de 5,8″ ultra lumineux en résolution Quad HD+ (2960 x 1440) est équipé d’une dalle SuperAMOLED de 16 millions de couleurs, compatible avec la norme HDR. On retrouve comme sur les précédents modèles le filtre de lumière bleue et l’écran Always On Display pour l’affichage secondaire d’informations. Le corps du smartphone présente des bords incurvés avant et arrière. Sous le capot on trouve un espace de stockage de 64 Go extensible de 256 Go via une carte microSD, 4 Go de RAM et un processeur Octo-core Exynos 9810 (2.7 GHz Quad-core + 1.7 GHz Quad-core).Samsung a axé sa communication autour des capteurs photo et vidéo du Galaxy S9, et s’il faudra attendre les premiers tests, il reste que sur le papier l’entreprise sud-coréenne offre du très solide. On trouve ainsi un double-capteur principal Dual Pixel de 12 MP à ouverture f/1,5–f/2,4 pour des photos claires même en basse lumière, avec stabilisation optique, flash, HDR et un mode de lancement rapide. Cet appareil photo principal est capable de capturer des vidéos en UHD 60 FPS et de réaliser des ralentis vidéo automatique à 960 im/s. L’appareil photo secondaire, en façade, est un capteur de 8 mégapixels avec autofocus, contrôle par mouvement et contrôle vocal, un flash, l’imagerie à grande gamme dynamique (HDR), le tout avec une ouverture de f/1,7.Galaxy S9Samsung Le smartphone profite de Android 8.0 Oreo avec la surcouche Samsung Experience 9.0 et d’une quantité de sécurités implémentées pour s’identifier et protéger le contenu du téléphone : Reconnaissance d’iris, reconnaissance faciale, lecteur d’empreinte digitale, dossier sécurisé et la plateforme Knox en version 3.1. Côté connectiques, on retrouve les grands classiques : 4G LTE, Bluetooth 5.0, NFC, WiFi 802.11 a/b/g/n/ac (2,4/5GHz) et Wi-Fi Direct, ainsi que GPS, GLONASS, Beidou et Galileo pour la géolocalisation. Le smartphone est toujours équipé d’une prise jack 3,5mm, d’un port USB-C pour la synchronisation et le chargement de la batterie (3000 mAh) et d’une certification IP68. Une bête de course qui a certes un tout petit poids (163 g) mais un certain prix : 859€. Samsung Galaxy S9 EUR 859,00  Voir l’offreSamsung Galaxy S9+ : des capteurs photo “réinventés”Le Galaxy S9+ est le modèle grand format de Samsung, avec un écran Infinity de 6,2″ ultra lumineux en résolution Quad HD+ (2960 x 1440) équipé d’une dalle SuperAMOLED de 16 millions de couleurs, également compatible avec la norme HDR. On retrouve comme S9 le filtre de lumière bleue et l’écran Always On Display pour l’affichage secondaire d’informations. Le corps du smartphone présente des bords incurvés avant et arrière mais dans de plus grandes dimensions (158,1 x 73,8 x 8,5mm). Sous le capot on trouve un espace de stockage de 64 Go extensible de 256 Go via une carte microSD, 6 Go de RAM et un processeur Octo-core Exynos 9810 (2.7 GHz Quad-core + 1.7 GHz Quad-core).Comme le modèle au format standard, Samsung sort le grand jeu avec le Galaxy S9+ du côté de la photo. On trouve ainsi un capteur principal Dual Pixel de 12 MP à ouverture f/1,5 et un second capteur (téléobjectif) de 12MP avec zoom optique x2 avec ouverture à f/2,4 avec double stabilisation optique, flash, HDR et un mode de lancement rapide. Tout comme le S9, le S9 Plus est capable de capturer des vidéos en UHD 60 FPS et de réaliser des ralentis vidéo automatique à 960 im/s. L’appareil photo secondaire, en façade, est un capteur de 8 mégapixels avec autofocus, contrôle par mouvement et contrôle vocal, un flash, l’imagerie à grande gamme dynamique (HDR), le tout avec une ouverture de f/1,7.Au niveau logiciel, on reste sur Android 8.0 Oreo avec la surcouche Samsung Experience 9.0 pour faire tourner la machine, ainsi que les même sécurités : reconnaissance d’iris, reconnaissance faciale, lecteur d’empreinte digitale, dossier sécurisé et la plateforme Knox en version 3.1. Côté connectiques, les standards sont au programme : 4G LTE, Bluetooth 5.0, NFC, WiFi 802.11 a/b/g/n/ac (2,4/5GHz) et Wi-Fi Direct, ainsi que GPS, GLONASS, Beidou et Galileo pour la géoocalisation. Le smartphone est toujours équipé d’une prise jack 3,5mm, d’un port USB-C pour la synchronisation et le chargement de la batterie (plus grande, 3500 mAh) et d’une certification IP68. Le Galaxy S9+ est légèrement plus volumineux et pèse donc logiquement plus (189 g), avec un prix de lancement fixé à 959€. Samsung Galaxy S9+ EUR 959,00  Voir l’offre