Le FBI peine à déverrouiller le portable du tueur du Texas

Le FBI peine à déverrouiller le portable du tueur du Texas

Assez rapidement après l’attentat de Sutherland Springs au Texas, qui a fait 26 morts, suite à une fusillade dans une église, le FBI a indiqué que l’auteur de la tuerie était en possession d’un iPhone. Une nouvelle fois de précieuses données pouvant aider les enquêteurs se retrouvent prises au piège dans le smartphone. Le FBI n’a pas accepté l’aide d’Apple pour déverrouiller l’iPhone du tireur Cependant contrairement à l’époque de San Bernardino, une autre fusillade qui avait fait 14 morts, Tim Cook ne s’est pas montré opposé à une collaboration avec la Police… Cette fois, c’est le FBI qui semble snober le PDG d’Apple. La firme de Cupertino avait publié un communiqué de presse précisant qu’une « équipe a immédiatement contacté le FBI après avoir appris de leur conférence de presse mardi que les enquêteurs tentaient d’accéder à un téléphone portable. Nous avons offert notre aide et nous avons dit que nous accélérerions notre réponse à tout processus juridique qu’ils nous enverraient. Nous travaillons avec les forces de l’ordre tous les jours. Nous offrons des formations à des milliers d’agents afin qu’ils comprennent nos appareils et qu’ils puissent demander rapidement des informations à Apple. » Pourtant, malgré la main tendue, le FBI n’a pas réagi et c’est assez dommage car l’iPhone en question disposant de Touch ID, s’est reverrouillé comme le prévoit la protection et oblige désormais à entrer un mot de passe après 48 heures d’inactivité. Un choix dommageable pour l’enquête car à ce moment, seul le doigt du tueur aurait pu suffire à authentifier le terminal, désormais, le smartphone est pratiquement impossible à débloquer. Christopher Combs, le responsable de l’enquête pour le FBI, a expliqué :« Cela souligne un problème auquel nous avons déjà été confrontés avec les avancées de la technologie pour ces téléphones et l’encryptage ». Difficile de comprendre l’attitude du FBI, sauf si certaines intentions sont ailleurs et que les autorités veulent démontrer un problème de données prisonnières des technologies des géants du high-tech, qui obstruent l’action de la justice, afin de légiférer et d’obtenir un backdoor comme elles le réclament depuis longtemps. Sur ce sujet, Laurent Heslault, directeur des technologies Europe chez Symantec avertit : « Si on crée une faille quelconque, elle sera trouvée par d’autres ». Quoi qu’il en soit, cette nouvelle affaire médiatique risque d’alimenter le débat entre  le respect de la vie privée et la sécurité sur le thème du chiffrement des données. Crédits Photos : Instagram capture

Call of Duty: un constructeur automobile attaque Activision en justice

Call of Duty: un constructeur automobile attaque Activision en justice

En effet, le succès de Call of Duty semble se retourner contre lui, car un constructeur automobile s’estime lésé par ce succès et réclame aujourd’hui sa part du butin. De façon assez improbable, le constructeur automobile AM General LLC, père des véhicules militaires HMMW et Humvee estime qu’Activision génère des milliards de dollars en utilisant son image de marque sans son consentement, aussi bien dans les jeux, que dans les produits dérivés gravitant autour du l’univers de Call of Duty. Le constructeur AM General LLC attaque Activision en justice Activision se défend d’avoir besoin de la réputation des véhicules Humvee pour connaître le succès et a souligné que « Call of Duty était l’an dernier la plus grande franchise de console de jeux vidéo au monde, et la plus grande en Amérique du Nord pour la huitième année consécutive ». Reste que techniquement, le constructeur automobile est en droit de faire valoir qu’Activision ait tiré profit de la réputation des marques HMMW et Humvee, sans avoir eu la permission du constructeur. Les avocats le savent et ont donc déposé une plainte contre l’éditeur de jeux vidéo le 07 novembre dernier, devant le tribunal du district de Manhattan, en justifiant : « le succès de Call of Duty est venu aux dépens de AM General et des consommateurs qui sont se sont trompés en croyant que AM General licencie les jeux ou soit en quelque sorte lié ou impliqué dans la création des jeux ». Il est fort probable que la cour de justice de Manhattan aille dans le sens du constructeur, ce qui impliquerait une compensation financière pour le « préjudice » occasionné, des actions punitives réclamées par AM General et probablement l’obligation de s’acquitter de licences pour de futures utilisations du nom de la marque dans les nouveaux opus de Call of Duty. Crédits Photos : Activison

Star Wars : Disney annonce une nouvelle trilogie et une série

Star Wars : Disney annonce une nouvelle trilogie et une série

En rachetant les droits de Star Wars ainsi que Lucasfilm pour un peu plus de 4 milliards de dollars, il était plus qu’évident que Disney n’allait pas se débarrasser rapidement de la licence initiée par George Lucas. Alors que le huitième épisode (deuxième film de la troisième trilogie) sortira dans les salles obscures dans un mois, Bob Iger, le grand patron de Walt Disney, a annoncé le développement d’une quatrième trilogie durant une conférence avec les investisseurs. #TheLastJedi‘s @rianjohnson is returning to a galaxy far, far away…. https://t.co/UHujwYOGgp pic.twitter.com/dg92hLyQse — Star Wars (@starwars) 9 novembre 2017 Le réalisateur des Derniers Jedi, à savoir Rian Johnson, développera les trois nouveaux films et écrira et réalisera également le premier, sachant que Ram Bergman (Rogue One : A Star Wars Story, Star Wars : Les Derniers Jedi) sera à la production. Cette nouvelle trilogie Star Wars n’aura aucun lien avec la saga des Skywalker. Elle va mettre en avant de nouveaux personnages (et de nouveaux acteurs), mais également de nouvelles planètes et recoins de la célèbre galaxie lointaine, très lointaine. Une série live-action Star Wars est prévue pour fin 2019 En plus d’une nouvelle trilogie Star Wars, le président de Lucasfilm, à savoir Bog Iger, a annoncé qu’une série live-action est en préparation pour la nouvelle plateforme de streaming de Disney. Cette série Star Wars devrait être lancée fin 2019, en même temps que l’ouverture du “Netflix” de la firme aux grandes oreilles. Bob Iger a annoncé aux investisseurs qu’il veut produire entre 4 et 5 films par an. La future plateforme de SVOD par Disney proposera aussi une adaptation cinématographique de Monstres & Cie ainsi qu’une nouvelle série Marvel et un retour de la franchise High School Musical. Crédits Photos : Disney

Hitman : une suite devrait être dévoilée d’ici l’année prochaine

Hitman : une suite devrait être dévoilée d’ici l’année prochaine

Depuis que l’éditeur nippon Square Enix a décidé de lâcher IO Interactive après la fin de la première saison du reboot de Hitman, le studio basé à Copenhague est devenu une structure totalement indépendante. Si celui-ci a désormais moins de budget que par le passé, IO Interactive a réussi à conserver les droits de la licence. Grâce à cela, le studio danois a eu la possibilité de commercialiser récemment Hitman Game of the Year Edition, une nouvelle version avec de nombreuses améliorations et une nouvelle campagne intitulée Patient Zéro. The GOTY Edition and Upgrade are now out on all platforms. ???? If you have any issues getting access, post them here with details. Thanks! pic.twitter.com/KGNOMWBYig — Io-Interactive (@IOInteractive) 7 novembre 2017 Hitman : retour en 2018 Alors que Hitman compte désormais plus de sept millions de joueurs, Hakan Abrak, le PDG d’IO Interactive, a souhaité remercier ces derniers tout en évoquant l’avenir de la franchise : “Un immense merci en avance, à tous ceux qui nous supportent en achetant l’Édition GOTY ou l’Upgrade. Votre soutien nous aide directement à continuer notre voyage en indépendant en vue du prochain jeu Hitman et au-delà. Je veux que vous sachiez que nous faisons de grands progrès et que nous avons de nouvelles fonctionnalités passionnantes et d’autres nouveautés pour la franchise, et nous avons hâte de vous en parler. Vous devrez attendre un peu plus longtemps, nous n’avons pas prévu d’en parler avant un moment précis, en 2018.” À en croire ce message officiel, le studio danois IO Interactive devrait donc dévoiler une deuxième saison pour le reboot de la licence Hitman ou alors un tout nouvel opus au cours de l’année prochaine. Gageons qu’une annonce sera faite à Los Angeles en juin prochain à l’occasion de l’E3 2018. Crédits Photos : IO Interactive

Dark : un trailer pour le thriller allemand de Netflix

Dark : un trailer pour le thriller allemand de Netflix

Prévue d’ici le début du mois de décembre prochain, la première saison de la série Dark sera composée d’une dizaine d’épisodes d’une heure. Ecrit par Jantje Friese et réalisé par Baran bo Odar, le thriller allemand Dark du service Netflix se déroulera dans une ville allemande à notre époque, qui est connectée à celle de 1986. La disparition de deux jeunes enfants va exposer les doubles vies et les relations endommagées au sein de quatre familles… Another kid is missing… in a small German town… and time is turned upside down. DARK arrives December 1. pic.twitter.com/WUFR7ozplQ — Netflix US (@netflix) 9 novembre 2017 Le casting propose des acteurs pas forcément connus dans le milieu comme Louis Hofmann, Oliver Masucci, Jördis Triebel, Maja Schöne, Sebastian Rudolph, Anatole, Taubman, Mark Waschke, Karoline Eichhorn, Stephan Kampwirth, Anne Ratte-Polle, Andreas Pietschmann, Lisa Vicari, Angela Winkler et Michael Mendl. Un trailer pour Dark Crédits Photos : Netflix

Electronic Arts rachète Respawn Entertainment pour 455 millions de dollars

Electronic Arts rachète Respawn Entertainment pour 455 millions de dollars

Un mois après la fermeture soudaine de Visceral Games (Le Parrain, Dead Space, Dante’s Inferno, Army of Two, Battlefield Hardline), Electronic Arts s’offre le studio Respawn Entertainment (fondé par des anciens d’Infinity Ward, une filiale d’Activision). La somme de rachat est estimée à 455 millions de dollars. Le géant américain annonce qu’il versera 151 millions de dollars dans un premier temps. Ensuite, en fonction des performances du studio, et selon les objectifs d’EA fixés jusqu’à fin 2022, une prime de 140 millions de dollars sera débloquée. Enfin, 164 millions de dollars seront distribués en quatre ans. We’re excited to announce that we will be joining forces with @EA. Learn more from @VinceZampella here: https://t.co/GmyEYoF2th — Respawn (@Respawn) 9 novembre 2017 Vince Zampella assure sur le site officiel du studio qu’il reste patron de ce dernier, mais qu’il va également intégrer l’équipe de direction d’Electronic Arts. Il s’exprime aussi sur le rachat : “Nous avons commencé Respawn avec l’objectif de créer un studio qui sera composé des meilleurs talents de l’industrie, et d’être un des meilleurs développeurs de jeux innovants (…) Il est désormais venu le temps pour nous de combiner nos forces avec un leader mondial comme EA qui est un excellent partenaire de développement, qui nous soutient et n’interfère pas avec notre processus de création ou dans la culture du studio.” Respawn Entertainment : un nouveau Titanfall est en développement Si le deuxième opus de la licence Titanfall n’a clairement pas connu le succès escompté en sortant à la fin de l’année 2016, le studio Respawn Entertainment confirme qu’un nouveau Titanfall est bien en préparation, en plus d’un TPS basé sur l’univers de Star Wars. En plus de ces annonces, Vince Zampella a rassuré les joueurs en indiquant que le studio n’a pas accepté le rachat car ce dernier était en difficulté financière. Crédits Photos : Respawn Entertainment / Electronic Arts