SuperFish: Lenovo écope d’une amende de 3,5 millions de dollars

SuperFish: Lenovo écope d’une amende de 3,5 millions de dollars

Vous vous souvenez sans doute de l’affaire SuperFish, car en 2015 ce scandale avait fait la « une » de l’actualité et nous en parlions dans cet article. Le fabricant Lenovo s’était fait épingler alors qu’il installait d’origine un adware sur ses PC portables. L’adware Superfish affichait non seulement des publicités, mais en plus il échangeait des informations avec un serveur. En gros, Lenovo espionnait ses utilisateurs et gagnait de l’argent sur leur dos avec des publicités intrusives… Lenovo se voit infliger une amende de 3,5 millions de dollars L’affaire avait fait scandale et Lenovo avait rapidement proposé un logiciel de désinstallation de SuperFish, que nous avions évoqué dans cet article, mais le mal était fait pour l’image de la marque et des plaintes avaient été déposées par des consommateurs un peu partout dans le monde. Deux ans plus tard, la justice a pris sa décision et cela risque d’en étonner plus d’un à la vue des faits. Lenovo a été condamné à payer une amende de 3,5 millions de dollars, que 32 États devront se répartir après un accord à l’amiable. La justice impose également à Lenovo, l’obligation d’intégrer par défaut un logiciel de sécurité sur ses PC portables pendant 20 ans, probablement pour que les utilisateurs puissent constater qu’aucun adware n’est présent, même si l’utilisateur n’installe pas d’antivirus. Lenovo aura également pour interdiction de dissimuler des informations concernant ses pratiques en matière de publicité et devra communiquer aux consommateurs toutes utilisations de leurs données à des tiers. Une peine relativement clémente qui a le don de faire rager de nombreux consommateurs un peu partout dans le monde, stupéfaits de constater qu’une entreprise peut recourir à ce genre de méthodes et se voir infliger des sanctions si clémentes. En effet, certains points de la condamnation relèvent simplement du respect de la loi dans le domaine de la confidentialité. Il est certain que cette affaire aura très sérieusement écornée l’image de marque de l’entreprise et de nombreux consommateurs se sont jurés de ne plus jamais investir dans un produit de la marque. Lenovo aura donc un très gros travail de reconquête à faire pour espérer voir revenir ce type de clients.

Mirage: Arcane Warfare : une gratuité temporaire avant une baisse de prix importante

Mirage: Arcane Warfare : une gratuité temporaire avant une baisse de prix importante

Notre test de Mirage : Arcane Warfare annonçait déjà que la nouvelle production Torn Banner Studios arrivait trop tard dans le milieux des FPS compétitifs en ligne, et force est de constater que notre analyse était la bonne puisque le succès de MAW n’est pas au rendez-vous. Pire encore, le studio indépendant canadien cherche désormais a agrandir sa communauté, tellement le jeu est déserté par les joueurs (en plus des serveurs à la ramasse). Torn Banner Studios a donc décidé dans un premier temps de proposer le jeu de manière gratuite pendant 24h sur Steam. Ainsi, si vous l’ajoutez à votre bibliothèque avant la fin de l’offre dans quelques heures, vous pourrez le garder “à vie”. Et si vous manquez cette occasion, sachez que le prix de ce FPS multijoueur va ensuite passer de 29,99 euros à 9,99 euros. Une baisse assez drastique après seulement deux mois d’existence, mais peut-être nécessaire pour attirer les joueurs (en tout cas il y a eu un véritable bond sur les serveurs au début de la période de gratuité). Les excuses de Torn Banner Studios aux joueurs Les développeurs ont souhaité adresser un message aux acheteurs de Mirage Arcane Warfare : “Nous sommes désolés pour les joueurs qui nous ont été fidèles et ont acheté Mirage, mais ils ont également rencontré des difficultés à trouver des gens contre qui jouer. Nous voulons simplement que les gens jouent au jeu que nous avons mis plusieurs années à développer.“ Crédits Photos : Torn Banner Studios

The Mindy Project : un trailer pour la sixième et dernière saison

The Mindy Project : un trailer pour la sixième et dernière saison

Prévue d’ici le 12 septembre prochain sur le network Hulu, spécialisé dans le streaming, la sixième et ultime saison de la série The Mindy Project s’offre un trailer avec de l’émotion et montrant des relations difficiles et tendues. Celle-ci sera composée d’une dizaine d’épisodes. Le casting du show de Hulu met en avant des comédiens comme Mindy Kaling (Dr Mindy Lahiri), Ed Weeks (Dr Jeremy Reed), Ike Barinholtz (Morgan Tookers), Beth Grant (Beverly Janoszewski), Xosha Roquemore (Tamra Webb) et Fortune Feimster (Colette Kimball-Kinney). Le trailer de la saison 6 de The Mindy Project Drôle et excentrique, Mindy Lahiri, gynécologue-obstétricienne, peut citer toutes les comédies romantiques qui existent. En dépit d’une carrière couronnée de succès, elle a désespérément besoin de rompre ses mauvaises habitudes dans sa vie personnelle. Après tout, combien de médecins font des toasts inappropriés au mariage de leur ex-petit ami, sont sur le point de se noyer au fond de la piscine d’un inconnu et se font arrêter pour conduite en état d’ivresse quelques instants avant d’avoir à accoucher un bébé ? À la suite de son comportement survenu au mariage de son ex-petit ami, Mindy est déterminée à être plus ponctuelle, à dépenser moins d’argent, à perdre du poids et surtout trouver l’élu de son cœur. Crédits Photos : Hulu