Persona 5 : une série animée par A-1 Pictures est annoncée pour 2018

Persona 5 : une série animée par A-1 Pictures est annoncée pour 2018

Avec pratiquement 2 millions de copies vendues dans le monde entier et des avis plus que positifs de la part de la presse et des joueurs, Persona 5 est à n’en pas douter l’un des meilleurs J-RPG de ces dernières années. Avec un tel succès, Atlus ne pouvait que chercher à capitaliser dessus jusqu’au bout et a donc confié l’adaptation en série animée de ce dernier épisode à A-1 Pictures (Black Butler, Space Brothers, Sword Art Online, Saenai Heroine no Sodatekata, Ultimate Otaku Teacher, The Asterisk War, Eromanga Sensei). Le studio japonais est un habitué de la licence d’Atlus puisque ce dernier s’est occupé de Persona : Trinity Soul, Persona 3 the Movie 1 : Spring of Birth, Persona 3 the Movie 2 : Midsummer Knight’s Dream, Persona 3 the Movie 3 : Falling Down, Persona 3 the Movie 4 : Winter of Rebirth, Persona 4 the Animation, Persona 4 the Animation : The Factor of Hope, Persona 4 the Animation : No One is Alone, Persona 4 the Golden Animation et enfin Persona 5 the Animation : The Day Breakers (un OAV qui adapte une quête annexe du jeu). Persona 5 the Animation aura le même casting que le jeu d’Atlus Si A-1 Pictures n’a pas souhaité trop en dire pour le moment sur cette adaptation en anime, Persona 5 the Animation est attendue pour l’année prochaine au Japon (certainement en simulcast via Crunchyroll) et proposera un casting composé pour le moment de Rina Satou (Mahou Sensei Negima!) dans le rôle de Makoto Niijima, Aoi Yuuki (Aho Girl) dans le rôle de Futaba Sakura et Haruka Tomatsu (Sword Art Online) dans le rôle de Haru Okumura. Crédits Photos : A-1 Pictures

Yakuza : des annonces sur le futur de la licence en août

Yakuza : des annonces sur le futur de la licence en août

Alors que l’Europe va seulement pouvoir profiter de Yakuza Kiwami (remake du premier épisode de la licence) à la fin du mois d’août et de Yakuza 6 : The Song of Life en 2018, le public japonais va lui bientôt savoir comment se dessine le futur de la licence Yakuza durant la mi-août. En effet, les emblématiques développeurs (Yakuza Studio) des jeux mettant en avant la mafia japonaise ont prévu de dévoiler des informations totalement inédites aux fans durant un événement dédié à la licence au UDX Theater d’Akihabara. Étant donné que l’histoire autour du célèbre Kazuma Kiryu s’est enfin terminée dans le sixième épisode de la licence Yakuza, il est plus qu’évidemment qu’un nouvel opus proposera une nouvelle histoire (encore dans l’univers des yakuzas) avec des nouveaux personnages. Mais ce n’est pas tout puisque Yakuza Studio serait a priori sur plusieurs projets (une série animée ?), sachant que la liste des révélations (qui sont prévues pour le 26 août prochain) inclut quelque chose d’inattendu : il est fort possible qu’une nouvelle licence puisse être annoncée. Yakuza Kiwami : une nouvelle bande-annonce pour la version européenne Cette vidéo inédite concernant Yakuza Kiwami montre que Kiryu dispose de quatre techniques de combat mortelles pour se défaire de ses assaillants : mode Brawler, mode Beast, mode Rush et mode Dragon. Crédits Photos : Sega

Asus C301SA : 70€ de remise sur le puissant des Chromebook

Asus C301SA : 70€ de remise sur le puissant des Chromebook

Étudiants, ultra-mobiles ou portés sur l’autonomie, les Chromebook de Google retiennent l’attention d’une part toujours plus grande des technophiles. Si vous ne connaissez pas déjà la gamme de PC portable réalisée avec Asus, son ergonomie est une bonne surprise : un écran de 13.3 pouces en Full HD offrant une résolution de 1920 x 1080, un disque flash de 128 Go (SSD), une mémoire vive de 4 Go et un processeur Intel Celeron N3160. Ne vous attendez pas à des performances folles en jeux vidéos, le Chromebook étant équipé d’une simple carte Graphique Intel HD Graphics 400. Mise à jour automatique de tout le système Le centre de l’ordinateur et son attrait principal est son système d’exploitation : ChromeOS. Connectez vous sur votre compte Google, et commencez en quelques secondes seulement à travailler. Les Chromebooks vous offrent le meilleur de Google : les applications Gmail, Maps et Docs, de même que vos photos, sont stockées en toute sécurité dans le cloud — finis les problèmes de stockage. La protection antivirus et le système de validation au démarrage vous protègent contre les virus, les logiciels malveillants et les autres menaces qui pèsent sur la sécurité de votre ordinateur. Le Chromebook se met également à jour automatiquement et est synchronisé avec votre téléphone et votre tablette Android, et avec n’importe quel appareil sur lequel vous vous connectez à votre compte Google. Vous pouvez ainsi retrouver vos données partout, même si votre ordinateur portable n’est pas là. On vous le dit : c’est le candidat idéal pour vous accompagner dans vos amphis et salles de classe. Attention, l’ordinateur est incompatible avec la suite Office de Microsoft, les documents étant directement réalisés avec les applications Google. -18% Asus Chromebook C301SA-R4028 PC portable 13.3" Full HD Gris (Intel Celeron, 4 Go de RAM, SSD 128 Go, Chrome OS) de Asus EUR 399,00 EUR 329,00 Acheter sur Amazon Crédits Photos : Photo presse / Asus

Playerunknown’s Battlegrounds : encore un record sur Steam

Playerunknown’s Battlegrounds : encore un record sur Steam

Après avoir réuni plus de joueurs que Counter-Strike : Global Offensive le temps d’une soirée, Playerunknown’s Battlegrounds rentre désormais dans l’histoire en ayant rassemblé le plus grand nombre de joueurs en simultané (481.291) sur Steam pour un jeu qui n’est pas développé par Valve. PUBG du coréen Bluehole Studio a ainsi mis sur le carreau plusieurs titres à gros budget comme Fallout 4, GTA V, Payday 2, No Man’s Sky, Civilization 6, Left 4 Dead 2 et Terraria. We now hold the record for the highest peak player count of any non-Valve game! GG WP everyone <3 pic.twitter.com/cHjXPeSE8p — PLAYERUNKNOWN (@PLAYERUNKNOWN) 30 juillet 2017 La prochaine étape de Playerunknown’s Battlegrounds sera donc de dépasser Counter-Strike : Global Offensive (850.485 joueurs) et Dota 2 (1.291.328 joueurs), même si la mission risque d’être compliquée, mais pas impossible. PUBG n’est pour le moment disponible qu’en accès anticipé donc les ventes ainsi que le nombre de joueurs devraient forcément augmenter d’ici la sortie de la version finale de celui-ci qui est prévue pour la fin de l’année. Bluehole est concentré sur l’optimisation et la stabilité de Playerunknown’s Battlegrounds Avec l’arrivée des microtransactions et des nouveaux skins, la communauté de PUBG s’est vite divisée suite à ce choix poussant Bluehole a devenir une usine à cash mais Brendan Greene a souhaité rassurer tout le monde : “Nous sommes concentrés sur l’optimisation de la carte, des codes et des serveurs. Afin que le jeu fonctionne à la perfection. Certes il y aura bien de nouveaux objets de personnalisation mais ce n’est pas notre priorité actuelle. Tout cela arrivera certainement au lancement réel du jeu. Pour le moment notre objectif est d’optimiser au mieux PUBG et avoir des serveurs fonctionnels.“ Crédits Photos : Bluehole

HP Pavilion x2 : un PC hybride et puissant sous Windows 10 à 349€

HP Pavilion x2 : un PC hybride et puissant sous Windows 10 à 349€

Le portable HP X2 10-p011nf est totalement modulable et peut aussi bien être utilisé sur un bureau, sur ses genoux, entre ses mains ou posé en chevalet sur une couette. Une charnière, 4 modes de présentation Le portable HP X2 10-p011nf à l’écran détachable ne se contente pas seulement d’être un ordinateur ou une tablette. Sa charnière lui permet d’être totalement modulable et de devenir aussi une tente ou un chevalet. À chaque utilisation, une configuration appropriée existe. Compacte avec une épaisseur totale de 1,62 cm et un poids plume de 1,1 kg (en mode complet), elle peut être transportée partout sans sacrifier l’espace. Sous le capot, on trouve un processeur Intel Atom et 4 coeurs cadencés à 1,44 GHz et à 1,92 GHz en mode turbo, épaulé par 4 Go de mémoire SDRAM. La tablette fonctionne sous Windows 10 et offre jusqu’à 11 heures d’autonomie, avec la recharge rapide qui permet de récupérer la moitié d’une charge en 30 minutes. Profiter de cette offre

GPS: l’application Waze, disponible prochainement sur Android Auto

GPS: l’application Waze, disponible prochainement sur Android Auto

De la patience, il en aura fallu. Au bout d’un an et une version bêta, l’application GPS Waze est enfin disponible sur Android Auto. Depuis le 26 juillet, Waze est ainsi utilisable sur les tableaux de bord des voitures munies du système de Google. Waze: l’application GPS maintenant disponible sur Android Auto Si ce dispositif n’est pas encore très populaire dans nos automobiles, les constructeurs, eux, l’utilisent de plus en plus, comme par exemple Renault. L’application GPS va impliquer du changement, puisque jusqu’à maintenant, les voitures équipées du système Android pouvaient uniquement solliciter l’application Google Maps. Les propriétaires de smartphones vont donc pouvoir innover et utiliser l’application GPS Waze sur leur tableau de bord, si toutefois celui-ci est équipé d’Android Auto. Il faudra au préalable qu’ils téléchargent Waze sur leur mobile et qu’ils synchronisent les deux interfaces. Une fois ces deux opérations effectuées, l’application GPS pourra fonctionner. Waze: une application rachetée par Google Depuis le téléchargement de sa première version en 2008, Waze constitue l’une des applications GPS qui rencontre le plus de succès auprès des conducteurs français. L’application a été rachetée en 2013 par la firme américaine Google. Depuis, la popularité du GPS Waze n’a fait que s’accentuer parmi les automobilistes français. A titre d’exemple, deux millions d’utilisateurs franciliens l’utiliseraient pour se retrouver dans les méandres de la région Ile-de-France. On imagine assez aisément les raisons pour lesquelles Google s’intéresse au dispositif. Les développeurs de chez Google travaillent dur pour que leur produit attire le plus grand nombre, particulièrement avec le système de guidage, qui peut être effectué avec votre propre voix. A cela s’ajoute la précision de la cartographie et la communauté d’utilisateurs. Cette dernière permet de partager des informations sur le trafic en temps réel, notamment sur les travaux, les accidents, les contrôles de police ou les embouteillages en cours. Crédits Photos : Renault

SOS Alerts: Google veut venir en aide aux personnes victimes de catastrophes

SOS Alerts: Google veut venir en aide aux personnes victimes de catastrophes

La fonctionnalité SOS Alerts de Google permettra de donner des informations clés aux usagers dans le cas de situation d’urgence, comme une catastrophe naturelle ou un attentat terroriste. Les internautes pourront alors voir en haut de la page des résultats de recherche des cartes et des numéros d’urgence. SOS Alerts, une solution pour aider les victimes de catastrophes Ils pourront aussi se voir proposer la traduction de phrases clés pouvant s’avérer fort importante en cas de séjour à l’étranger. Un icône « Sos Alerts » sera mentionné pour toutes ces informations. C’est par le biais de la géolocalisation que Google compte avertir les potentielles victimes, en leur envoyant une notification sur leur smartphone. Un des responsables de l’ingénierie chez Google a ainsi indiqué « qu’en situation de crise, le besoin d’information est crucial ». Google, pour mener à bien cette mission, a ainsi travaillé avec des organismes tels que la Croix Rouge ou l’Agence fédérale des situations d’urgence. Le SOS Alerts de Google, proche du Safety Check de Facebook Sos Alerts, qui fonctionne aussi sur Google Maps, ressemble à ce qu’a déjà proposé Facebook par le passé. Ainsi, le réseau social a déjà proposé à ses usagers les fonctionnalités « Safety Check » et « Community Check » pour favoriser l’entraide dans les situations d’urgence. Cela avait été le cas lors des attentats commis en France le 13 novembre 2013. Robert Glenn, directeur de l’Agence fédérale américaine des situations d’urgence, estime quant à lui « que la radio et la télévision étaient autrefois les uniques moyens de fournir des informations en cas d’urgence, mais Internet et les téléphones portables sont aujourd’hui devenus de plus en plus importants ». A l’heure actuelle, cette fonctionnalité Google est accessible dans une douzaine de nations, dont les Etats-Unis, le Canada, l’Australie et le Royaume-Uni. Mais d’autres pays européens dont la France devraient être prochainement dotés de ce service Google. Crédits Photos : Justin Sullivan/Getty Images

Google supprime Instant Search de son moteur de recherches sur desktop

Google supprime Instant Search de son moteur de recherches sur desktop

Google vient de supprimer l’une des principales fonctionnalités de son moteur de recherches dans sa version desktop : Instant Search. Introduite en 2010, celle-ci permettait d’afficher en quasi temps réel des liens et résultats directement durant la saisie de l’utilisateur. Un gain de temps certain dont il va désormais falloir apprendre à se passer. Une volonté d’harmoniser le desktop et le mobile La raison de cette suppression ? Une volonté d’harmoniser l’expérience de recherche entre la mouture desktop et mobile. Un porte-parole de la firme a ainsi déclaré que depuis le lancement de Google Instant Search en 2010, toujours plus de nos recherches se font sur mobile avec d’importantes différences en termes d’interactions et de contraintes liées à la taille de l’écran : “Avec cela à l’esprit, nous avons décidé de retirer Google Instant, afin de pouvoir nous concentrer sur des manières de rendre la recherche encore plus rapide et fluide sur tous les appareils. » Une recherche “plus fluide” S’il faudra donc désormais que l’utilisateur clique sur une suggestion (l’autocomplétion elle reste de la partie fort heureusement) ou appuie sur le bouton “Recherche Google” ou appuie sur la touche entrée de son clavier pour obtenir un résultat, reste que cette décision devrait également permettre à Google d’économiser des ressources serveur. Source : Engine Land
Crédits Photos : Capture d'écran Google

Asus Zenbook : un Ultrabook 14″ avec 200€ de remise sur Amazon

Asus Zenbook : un Ultrabook 14″ avec 200€ de remise sur Amazon

Avant que les prix sur les PC portables ne flambent à mesure que l’on s’approche de la rentrée, Amazon brade l’Asus Zenbook UX410UA-GV028T. Un ultrabook bien configuré On a l’habitude des PC trop mal optimisé et vendu à des prix excessifs, mais le Zenbook UX410UA-GV028T d’Asus est une exception à la règle. Doté d’un écran IPS 14 pouces en résolution Full HD (1920 x 1080), le PC compact de 1.4 kg offre un profil de 18,95 mm seulement. Sous le capot, on trouve un disque flash (SSD) de 256 Go, le tout soutenu par 8 Go de RAM. Le processeur Intel Core i5-7200U cadencé à 2.5GHz fait tourner l’ensemble sous Windows 10, et une carte graphique Intel HD graphics 620 anime l’écran. Côté connectivité, l’offre est assez complète : 1 port HDMI, 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0 et 1 port USB 3.1. -10% Asus Zenbook UX410UA-GV028T Ultrabook 14′ Full HD IPS Gris métal (Intel Core i5, 8 Go de RAM, SSD 256 Go, Intel HD graphics 620, Windows 10) de Asus EUR 999,00 EUR 899,00 Acheter sur Amazon Crédits Photos : Asus

Electronic Arts n’est pas insensible à la réalité virtuelle

Electronic Arts n’est pas insensible à la réalité virtuelle

À l’occasion d’une conférence téléphonique avec les investisseurs, Andrew Wilson, PDG d’Electronic Arts, s’est exprimé concernant la réalité virtuelle et le positionnement de la société américaine sur le sujet : “Il n’y a pas beaucoup de nouvelles venant de notre part en ce qui concerne la réalité virtuelle. Les gens ont accepté que, même s’il s’agit d’une innovation incroyable, la réalité virtuelle va avoir besoin de quelques années avant de devenir une opportunité de marché de masse véritable.” Conscient du manque d’intérêt sur la technologie, il termine son intervention sur la réalité virtuelle en disant : “Nous sommes dans la même situation que celle dans laquelle nous étions auparavant. Nous avons activé des capacités en matière de réalité virtuelle dans le moteur graphique Frostbite. Nous avons sorti une expérience en réalité virtuelle. Nous sommes toujours en train de déterminer ce à quoi ressemblera un jeu de sport en réalité virtuelle.” EA en réalité virtuelle : oui, mais pas maintenant Selon Andrew Wilson, les jeux en réalité augmentée peuvent tirer parti de la géolocalisation et des données récupérées auprès des amis des joueurs. Ce dernier est d’ailleurs clairement plus enthousiaste (pour le moment) concernant la réalité augmentée que la réalité virtuelle. Il a d’ailleurs annoncé aux investisseurs que des annonces devraient bientôt avoir lieu d’ici les prochaines semaines… Autant dire que la réalité virtuelle chez Electronic Arts, ce n’est pas encore pour aujourd’hui, ni demain.