YouTube démonétise les vidéos haineuses

YouTube démonétise les vidéos haineuses

Depuis quelques semaines, les équipes de YouTube semblent vouloir apporter quelques petites retouches au système de monétisation de la plateforme d’autant plus depuis la polémique du boycott de certains annonceurs. Ainsi, les vidéos qui ne font pas au moins 10 000 vues ne sont plus éligibles à la régie publicitaire de YouTube. Cette semaine, la plateforme a annoncé que les contenus haineux, agressifs ou violents ne pourront plus bénéficier de ce système de monétisation. 3 nouvelles catégories C’est dans les conditions générales de la plateforme qu’il faut fouiller pour découvrir les nouvelles règles concernant la monétisation de certaines vidéos. Dans le contenu non éligible à la publicité, YouTube a rajouté 3 catégories : Contenus incitant à la haine  : les contenus vidéo promouvant la discrimination, le dénigrement ou l’humiliation d’un individu ou d’un groupe en raison de sa race, son origine ethnique, sa nationalité, sa religion, son handicap, son âge, son statut d’ancien combattant, son orientation sexuelle, son sexe ou de toute autre caractéristique connue comme motif de discrimination ou de marginalisation, ne sont pas adaptés à la publicité. Les contenus satiriques ou humoristiques peuvent être adaptés à certains annonceurs. Utilisation inappropriée de personnages issus de divertissements familiaux  : les vidéos montrant du contenu ou des personnages issus de divertissements familiaux, qu’ils soient animés ou en prises de vue réelles, et présentant un caractère violent, sexuel, abject ou inapproprié, même dans un but humoristique ou satirique, ne sont pas adaptées à la publicité. Contenus provocants et dénigrants  : les contenus inutilement provocants, incendiaires ou dénigrants peuvent ne pas être adaptés à la publicité. C’est par exemple le cas des contenus visant à insulter ou à humilier un individu ou un groupe. Un boycott qui coûte cher À celles et ceux qui crient à la censure, il faut garder à l’esprit que si les vidéos de ce type ne peuvent plus être monétisées, il est toujours possible de les publier sur la plateforme. Par cet éclaircissement de ses règles de monétisation, YouTube espère calme la grogne des gros annonceurs qui ne supportaient plus de voir leurs publicités accolées à des vidéos dont le message ne correspondait absolument pas à leurs valeurs. Selon les estimations des analystes, le boycott pourrait coûter jusqu’à 755 millions de dollars à Google. Crédits Photos : Alexey Boldin / Shutterstock.com

SOSH : 40 Go à 9,99 euros par mois avec le nouveau forfait illimité

SOSH : 40 Go à 9,99 euros par mois avec le nouveau forfait illimité

Après différents forfaits 20 Go, SOSH offre un forfait inédit cumulant le double de data, toujours pour le même tarif. 12 mois à 9€99 Du 1er au 22 juin inclus, l’opérateur de réseau virtuel d’Orange propose un forfait inédit avec 40 Go de données mobiles en 4G. Habituellement armé de son traditionnel forfait 20 Go facturé 24€99 par mois, le MVNO renouvelle donc sa gamme d’offres mobiles. Le forfait est réservé uniquement aux nouveaux clients, qui peuvent ainsi économiser 15 euros par mois sur le forfait 24,99€, soit 40 Go d’internet pour 9,99€/mois pendant 12 mois. Au-delà, le forfait retrouve son tarif initial. En plus des 40 Go de data, et grâce à la nouvelle législation européenne qui entre en vigueur ce mois de juin, il est possible d’utiliser son forfait en France comme en Europe sans frais supplémentaires : “Depuis le 18 mai, les appels, SMS, MMS et l’internet inclus dans votre forfait sont utilisables sans surcoût lors de vos voyages en Europe, y compris en Suisse et en Andorre. Vous pouvez utiliser votre forfait depuis l’Europe dans les mêmes conditions que si vous étiez en France métropolitaine, pour communiquer vers la France métropolitaine et les autres pays concernés (zone Europe, Suisse / Andorre et DOM)“. Exit donc les 5 Go de data à utiliser à l’international, SOSH opte pour un forfait européen avant tout. Disponible jusqu’au 22 juin, le forfait 40 Go coûte 9€99 par mois, avec une carte SIM facturée 5€ lors du paiement. Pour en profiter, rendez-vous sur le site de Sosh, choisissez le forfait 40 Go puis entrez le code SUPER avant de régler votre commande. Profiter de ce forfait

E3 2017 : Need for Speed Payback emmène les joueurs dans le desert

E3 2017 : Need for Speed Payback emmène les joueurs dans le desert

Après un premier trailer montrant clairement une certaine influence avec la licence cinématographique Fast and Furious, l’éditeur américain Electronic Arts a dévoilé une vidéo inédite de Need for Speed Payback avec du gameplay durant sa conférence pour l’E3 2017. Direction donc le désert pour une course poursuite assez folle à base de nombreux takedowns à la Burnout afin d’envoyer valdinguer les ennemis en dehors de la route pour que l’un des personnages de ce nouvel opus puisse atteindre un camion pratiquement prêt a exploser et voler une voiture de sport. La bande-annonce de Need for Speed Payback se termine alors que l’héroïne Jess arrive a s’enfuir tranquille avec la fameuse voiture de sport, mais celle-ci va vite se retrouver devant plusieurs voitures de police et un hélicoptère… Pour en voir plus, il faudra attendre les prochaines conférences, certainement celle de Microsoft avec du 4K sur le Project Scorpio ou alors Sony. Pour mémoire, le lancement Need for Speed Payback est prévu pour le 10 novembre 2017 sur PC, PS4 et Xbox One. La bande-annonce de gameplay de Need for Speed Payback pour l’E3 2017 Crédits Photos : Electronic Arts

E3 2017 : un teaser pour In the Name of the Tsar, l’extension glaciale de Battlefield 1

E3 2017 : un teaser pour In the Name of the Tsar, l’extension glaciale de Battlefield 1

Dans cette extension de Battlefield 1 prévue pour le mois de septembre et annoncée comme la plus grande à ce jour, les joueurs se battront sur six nouvelles cartes et incarneront l’armée russe, dont un personnage féminin pour la toute première fois avec le bataillon féminin de la mort. Battlefield 1 : In the Name of the Tsar inclura 11 nouvelles armes, 6 cartes inédites, des opérations, des véhicules dont l’imposant bombardier lourd Ilia Mouromets, un nouveau mode de jeu nommé Largage de ravitaillement, un nouveau système de persistence, de nouvelles façons de personnaliser votre style de jeu et bien d’autres choses. EA dévoile un planning concernant les prochains contenus additionnels de Battlefield 1 La première carte Battlefield 1 pour les détenteurs du Pass Premium de Battlefield 1 qui sortira au cours de l’été sera Nuits de Nivelle en juin, suivie par Prise de Tahure en juillet. Les deux feront partie de Battlefield 1 : They Shall Not Pass. Dans Nuits de Nivelle, les joueurs sont plongés dans des combats d’infanterie à courte portée dans un grand réseau de tranchées. Dans Prise de Tahure, les troupes françaises se battent désespérément pour maintenir leurs positions sur les hauteurs de la butte de Tahure. Au moment de la sortie de Prise de Tahure, les essais Premium commenceront, permettant à tous les joueurs d’essayer des cartes qui ne seraient disponible qu’aux détenteurs du Pass Premium en temps normal. Plus tard dans l’année, les joueurs plongeront dans les combats amphibies avec Battlefield 1 : Turning Tides, prévu pour décembre, puis dans les batailles les plus tristement célèbres de la Grande Guerre avec Battlefield 1 : Apocalypse, qui sortira début 2018. Crédits Photos : Electronic Arts