Facebook : Mark Zuckerberg annonce de nouveaux outils pour les administrateurs de groupes

Facebook : Mark Zuckerberg annonce de nouveaux outils pour les administrateurs de groupes

Depuis qu’il a créé Facebook, Mark Zuckerberg n’a qu’une idée en tête, rapprocher les peuples et dans son idéal, faire de sa plateforme une nouvelle « communauté globale » qui s’affranchirait des clivages actuels. Une belle idée sur le papier qui n’est cependant pas sans poser quelques questions éthiques. Dans tous les cas, le Saint-Père du réseau social compte bien s’appuyer sur le succès des « groupes » Facebook pour mener à bien ce projet et vient de dévoiler une série d’outils qui devrait permettre aux administrateurs de mieux gérer leurs ouailles. Une gestion plus fine pour les admins C’est dans une interview accordée à CNN Money que Mark Zuckerberg a effectué cette annonce. Au total, 5 nouveaux outils à destination des administrateurs de groupe vont être déployés sur la plateforme : Analyse de statistiques  : Les administrateurs disposeront d’un outil leur permettant de vérifier certains indicateurs de performance de leur groupe. Modération plus efficace  : Les admins pourront désormais bannir un utilisateur du groupe en choisissant de supprimer également tous les posts et commentaires de ce dernier, tout comme les personnes que ce dernier aurait fait venir dans le groupe. Gestion des demandes d’ajout  : Il sera désormais possible de filtrer les demandes d’ajout au groupe selon plusieurs critères. Il sera par exemple possible de ne pas accepter automatiquement un nouveau membre en utilisant sa localisation ou encore sa langue. Programmation des posts  : Comme pour les pages, les administrateurs pourront désormais programmer des publications à des dates ultérieures. Recommandation d’autres groupes  : Les administrateurs pourront désormais produire une liste de groupes similaires à leurs utilisateurs pour rapprocher les communautés d’intérêts communs entre elles. 1 milliard d’utilisateurs de groupe Dans la même interview, Mark Zuckerberg a précisé qu’un milliard de personnes étaient inscrites sur des groupes Facebook dans le monde. 100 millions d’entre elles jugent faire partie d’un groupe important pour leur vie quotidienne. Pour appuyer l’importance de ces groupes, Mark Zuckerberg n’a pas hésité à comparer les rôles de ces derniers à celui du prêtre qui soutiendraient ses ouailles en cas de coup dur dans une communauté. De là à dire que Facebook deviendra à terme une religion à part entière, il n’y a qu’un pas que nous n’oserions franchir ! Crédits Photos : Kapustin Igor

YouTube franchit la barre des 1,5 milliard d’utilisateurs

YouTube franchit la barre des 1,5 milliard d’utilisateurs

Ce n’est plus un secret, YouTube cannibalise le domaine de la vidéo sur le web. La plateforme de Google est un leader solide et, malgré les assauts de géant comme Facebook, on ne voit pas comment YouTube pourrait perdre cette place. Sur le blog officiel du site, la directrice générale de YouTube Susan Wojcicki, a dévoilé les derniers chiffres d’audience de la plateforme et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils donnent le tournis. 1,5 milliard d’utilisateurs connectés par mois Après avoir atteint le milliard de connexions par mois en 2013, YouTube continue donc son irrésistible ascension avec désormais 1,5 milliard d’utilisateurs par mois qui visitent la plateforme en étant connectés avec un compte Google. Si vous n’arrivez pas à imaginer ce que cela représente, dites-vous qu’une personne sur cinq dans le monde utilise YouTube ! Le mobile à la cote Dans le détail, Susan Wojcicki précise que ces utilisateurs passent en moyenne une heure par jour à visionner du contenu sur la plateforme et qu’une grande majorité le fait grâce à l’application mobile de YouTube. De quoi rassurer les annonceurs à la suite de la polémique qui a récemment frappé le service. Bien entendu, le géant américain n’a pas envie d’en rester là et a annoncé une suite d’amélioration à venir pour continuer à creuser le fossé qui le sépare de ses concurrents. Parmi ces dernières, on peut relever un meilleur affichage des vidéos verticales sur mobile ou encore un gros coup d’accélérateur sur la réalité virtuelle avec une mise en avant d’un nouveau type de format, le VR180. Du contenu immersif qui pourra être diffusé en direct et en HD. Crédits Photos : Alexey Boldin / Shutterstock.com

Facebook : Mark Zuckerberg annonce de nouveaux outils pour les administrateurs de groupes

Facebook : Mark Zuckerberg annonce de nouveaux outils pour les administrateurs de groupes

Depuis qu’il a créé Facebook, Mark Zuckerberg n’a qu’une idée en tête, rapprocher les peuples et dans son idéal, faire de sa plateforme une nouvelle « communauté globale » qui s’affranchirait des clivages actuels. Une belle idée sur le papier qui n’est cependant pas sans poser quelques questions éthiques. Dans tous les cas, le Saint-Père du réseau social compte bien s’appuyer sur le succès des « groupes » Facebook pour mener à bien ce projet et vient de dévoiler une série d’outils qui devrait permettre aux administrateurs de mieux gérer leurs ouailles. Une gestion plus fine pour les admins C’est dans une interview accordée à CNN Money que Mark Zuckerberg a effectué cette annonce. Au total, 5 nouveaux outils à destination des administrateurs de groupe vont être déployés sur la plateforme : Analyse de statistiques  : Les administrateurs disposeront d’un outil leur permettant de vérifier certains indicateurs de performance de leur groupe. Modération plus efficace  : Les admins pourront désormais bannir un utilisateur du groupe en choisissant de supprimer également tous les posts et commentaires de ce dernier, tout comme les personnes que ce dernier aurait fait venir dans le groupe. Gestion des demandes d’ajout  : Il sera désormais possible de filtrer les demandes d’ajout au groupe selon plusieurs critères. Il sera par exemple possible de ne pas accepter automatiquement un nouveau membre en utilisant sa localisation ou encore sa langue. Programmation des posts  : Comme pour les pages, les administrateurs pourront désormais programmer des publications à des dates ultérieures. Recommandation d’autres groupes  : Les administrateurs pourront désormais produire une liste de groupes similaires à leurs utilisateurs pour rapprocher les communautés d’intérêts communs entre elles. 1 milliard d’utilisateurs de groupe Dans la même interview, Mark Zuckerberg a précisé qu’un milliard de personnes étaient inscrites sur des groupes Facebook dans le monde. 100 millions d’entre elles jugent faire partie d’un groupe important pour leur vie quotidienne. Pour appuyer l’importance de ces groupes, Mark Zuckerberg n’a pas hésité à comparer les rôles de ces derniers à celui du prêtre qui soutiendraient ses ouailles en cas de coup dur dans une communauté. De là à dire que Facebook deviendra à terme une religion à part entière, il n’y a qu’un pas que nous n’oserions franchir ! Crédits Photos : Kapustin Igor

Ransomware : Un hébergeur lâche 1 million de dollars pour débloquer ses données

Ransomware : Un hébergeur lâche 1 million de dollars pour débloquer ses données

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les ransomware ont la cote auprès des hackers et en lisant l’histoire qui suit, on comprend que cela n’est pas près de s’arrêter ! Victime d’une attaque de type, l’hébergeur sud-coréen Nayana a été contraint de payer la rançon de 1 million de dollars que lui réclamaient ses assaillants pour retrouver l’accès à ses données. 550 bitcoins demandés L’affaire a été relayée par les spécialistes de Trend Micro. Tout commence le 12 juin dernier lorsque 153 serveurs de l’hébergeur abritant près de 3500 sites web sont infectés par un rançongiciel basé sur Erebus. L’ensemble des sites hébergés deviennent alors inaccessibles et, malgré tous leurs efforts, les techniciens de la firme ne parviennent pas à rétablir la situation, notamment car aucune donnée n’a été sauvegardée. Nayana entre alors en contact avec les hackers pour négocier la rançon fixée au départ à 550 bitcoins, soit 1,62 million de dollars. Dans un échange de mail rendu public, on peut lire comment les pirates ont mis la pression sur l’hébergeur, en lui parlant notamment du sort réservé à l’entreprise si cette dernière ne payait pas et ne parvenait pas à retrouver ses données. Après quelques tractations, les pirates accepteront finalement de réduire la rançon à 398 bitcoins, soit 1,01 million de dollars que l’hébergeur pourra payer en trois fois. Les hackers fourniront à chaque fois 1 tiers des clés de déchiffrement des machines concernées par le blocage. Des serveurs pas à jour Si Nayana semble avoir été plus transparent sur l’affaire et a indiqué avoir effectué deux versements, la firme n’a cependant pas donné beaucoup de détail sur la manière dont les hackers avaient pu s’introduire dans son système. Selon Trend Micro, le problème viendrait des technologies employées sur le site web de Nayana, qui utiliserait des versions désuètes de Linux et d’Apache. Une faille de sécurité non comblée a dû permettre aux pirates de s’engouffrer dans la brèche pour y diffuser Erebus. Nul doute qu’après cette mésaventure, des mises à jour devraient être effectuées rapidement sur les serveurs de l’entreprise ! Crédits Photos : Zephyr_p